Retour

18 mois de prison pour une 6e condamnation pour alcool au volant

Un multirécidiviste de l'alcool au volant est condamné à 18 mois de prison. Daniel Desjardins avait même tué un homme, en 1992, alors qu'il conduisait avait les facultés affaiblies.

C'est la sixième fois que le restaurateur de Lévis reçoit une peine pour conduite avec les facultés affaiblies. L'homme d'affaires avait reçu une peine de 15 mois de prison pour conduite avec les facultés affaiblies causant la mort, il y a 24 ans. Il s'agissait de sa troisième infraction à l'époque.

Sa dernière arrestation remonte au mois de mars dernier dans un stationnement commercial de Lévis. L'homme de 62 ans présentait alors un taux d'alcoolémie de 0,20, nettement au-dessus de la limite permise de 0,08.

« Ce n'est pas un jeune immature dont le jugement peut être déficient », a fait valoir le juge Christian Boulet.

Selon le magistrat, la réhabilitation du multirécidiviste ne devenait pas une priorité: « Il faut penser à la mettre en veilleuse », a souligné le juge en repoussant la suggestion de 12 mois proposée par l'avocat de Desjardins.

La défense avait réclamé une certaine clémence pour ne pas freiner la réhabilitation du restaurateur. Desjardins a suivi une thérapie de 5 mois après son arrestation pour régler son problème de consommation d'alcool.

De son côté, la poursuite avait suggéré une peine de deux ans moins un jour.

« Lorsqu'on étudie les antécédents de l'accusé, il s'agit d'une augmentation significative, l'accusé ayant reçu une 90 jours à la dernière condamnation. Aujourd'hui, il se voit infliger une peine de 18 mois d'emprisonnement. C'est une peine qui est significative », a résumé le procureur de la poursuite, Me Michel Bérubé.

En plus de la détention, le tribunal impose une interdiction de conduire de 5 ans.

Plus d'articles

Commentaires