Retour

20 millions $ pour doubler le nombre de centres de pédiatrie sociale

Le gouvernement du Québec annonce une aide de 20 millions de dollars sur quatre ans à la Fondation du Dr Julien qui permettra de doubler le nombre de centres de pédiatrie sociale au Québec et d'atteindre jusqu'à 20 000 enfants en situation de grande vulnérabilité.

Le ministre de l'Éducation et de la Famille, Sébastien Proulx, s'était déplacé au Centre de pédiatrie sociale de Lévis mardi matin pour annoncer un partenariat entre le gouvernement et l'organisation « pour rejoindre des enfants qui autrement ne seraient pas sur le radar [des] institutions ».

« C'est grâce à ce modèle de médecine sociale qui est unique, un modèle de médecine sociale de proximité, que les centres de pédiatrie en communauté joignent des enfants qui sont aux prises avec des problématiques qui sont complexes liées à des conditions de vie souvent difficiles », a fait valoir le ministre Proulx.

Les 19 centres de pédiatrie sociale actuels rejoignent plus de 4000 enfants dès la petite enfance au Québec. L'objectif est d'en aider cinq fois plus dans deux fois plus de centres.

« Si on veut que nos enfants aient tous la même chance, il faut parfois les outiller différemment, les soutenir différemment et c'est l'œuvre du Dr Julien et de la Fondation de travailler en complémentarité avec différentes organisations », a ajouté le ministre.

Le Dr Gilles Julien travaille sur différentes sphères du développement des enfants. « Médecine, droit, travail social. Droit parce qu'on s'occupe beaucoup d'appliquer la convention des droits de l'enfant, de vérifier s'il y a des droits bafoués. [...] Et l'ensemble de ça est offert près des enfants qui habituellement échappent au système », explique le pédiatre et président de la Fondation.

Comme Québec, Lévis aura un deuxième centre de pédiatrie sociale, qui doit ouvrir ses portes au début de 2017. Ce point de service devait être en fonction au printemps dernier, mais faute de pédiatre, l'organisation a dû repousser son ouverture.

« On a un nouveau médecin qui devrait se joindre à nous, qui a un intérêt à se joindre à nous. Ce qu'on souhaite c'est que dans la première portion de 2017, peut-être les trois premiers mois, qu'on puisse ouvrir », précise Maude Julien, directrice du Centre de pédiatrie sociale de Lévis et infirmière clinicienne. Chaque année, son centre vient en aide à environ 450 enfants.

L'organisme sera installé dans les locaux d'Alliance Jeunesse, sur le boulevard Guillaume-Couture à Lévis.

Radio-Canada révélait dimanche qu'un deuxième centre ouvrira également ses portes à Québec. Des discussions sont en cours entre les différents organismes communautaires afin de déterminer le meilleur lieu où installer le point de service.

Des centres de pédiatrie sociale devraient également voir le jour au Saguenay, sur la Côte-Nord et en Abitibi notamment.

Plus d'articles