L'adolescent qui a été vu à 200 km/h dans les rues de Lévis la semaine dernière peut reprendre sa liberté, mais il devra se trouver un autre moyen de transport.

Un texte de Yannick Bergeron

L'avocat de la poursuite a consenti à ce que le jeune de 17 ans puisse retourner chez lui après avoir passé la fin de semaine en détention.

Par contre, il doit respecter certaines conditions de remise en liberté, dont une l'empêche de se trouver derrière un volant.

L'adolescent doit aussi respecter un couvre-feu entre 21 h et 6 h, sauf s'il est accompagné de ses parents ou au travail.

Son dossier reviendra devant le tribunal de la jeunesse au mois de juillet.

Il fonce dans l'auto-patrouille

Dans la nuit du 2 juin, l'apprenti conducteur est entré en collision avec une auto-patrouille de la Ville de Lévis.

Il est accusé de conduite dangereuse, d'avoir fui les policiers et de délit de fuite, tout ça en causant des lésions à deux policiers et à l'une des passagères de son véhicule.

Vers 1 h 15 vendredi, l'adolescent est passé devant le poste de police de Lauzon à une vitesse estimée à 200 km/h par les policiers.

Les agents l'ont repéré 13 kilomètres plus loin au coin des rues Saint-Omer et d'Artimon, dans un quartier résidentiel, au moment où le conducteur aurait omis de faire un arrêt obligatoire. Il avait, à ce moment, ralenti sa course.

C'est à cet endroit qu'il y a eu collision avec la voiture de patrouille. Les policiers ont subi des blessures mineures, tout comme une des deux adolescentes qui accompagnaient le jeune conducteur.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine