Retour

30 000 $ d'amende pour un « guérisseur »

Jean-Paul Lavoie, un « guérisseur » de Sillery, est condamné à payer 30 000 $ d'amende pour pratique illégale de la médecine. C'est la troisième fois que Jean-Paul Lavoie est coincé par le Collège des médecins pour cette raison.

Un texte de Yannick Bergeron

Il a commis sa dernière infraction à peine quelques semaines après avoir été condamné à payer 7000 $. Jean-Paul Lavoie prescrivait des traitements au café ou encore à l'eau de Javel après avoir fait un diagnostic à l'aide d'un appareil.

Lors de la visite d'une enquêteuse du Collège des médecins, Jean-Paul Lavoie a diagnostiqué chez elle sept maladies différentes avec son appareil.

En prononçant la condamnation, la juge Sylvie Marcotte a souligné : « Si ce type d'appareil existait, son inventeur serait milliardaire. »

La juge a imposé une peine à mi-chemin entre les suggestions des parties. La poursuite réclamait des amendes totales de 40 000 $, alors que l'avocat de Lavoie proposait une somme de 20 000 $.

La juge a pris en compte le fait que le Collège des médecins avait demandé une injonction permanente contre Jean-Paul Lavoie pour l'empêcher de pratiquer la médecine.
Une telle injonction permettra de condamner le récidiviste, s'il recommençait, à des peines de prison au lieu de simples amendes.

La juge a rappelé à Jean-Paul Lavoie qu'il avait le droit de ne pas croire dans la médecine traditionnelle et de se soigner comme il l'entendait, mais pas de l'appliquer aux autres.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?