Un massothérapeute de Québec est condamné à 30 mois d'emprisonnement pour des agressions sexuelles commises sur des clientes. Jacques Boucher a profité de séances de massothérapie pour faire des attouchements sur trois femmes, dont une adolescente de 16 ans.

Un texte de Yannick Bergeron

L'homme de 54 ans n'a pas eu la moindre réaction lorsque la juge lui a indiqué qu'il prenait le chemin du pénitencier jeudi matin.

La juge Chantale Pelletier a retenu la suggestion de la Couronne, qui réclamait au moins 30 mois de prison, alors que la défense avait suggéré moins d'un an.

La juge a opté pour la peine la plus sévère en soulignant que le thérapeute, qui se présentait comme un spécialiste du « massage ancestral japonais », était en situation d'autorité.

« C'est sûr que ce n'est pas un médecin, mais c'est quelqu'un qui disait pouvoir aider au niveau de la santé des personnes, qui disait faire des traitements. Dans ce contexte-là, les personnes avaient une confiance absolue en ce que lui pouvoir faire comme traitement », a souligné la procureure de la Couronne, Sarah-Julie Chicoine.

Absence de remords

Jacques Boucher ne reconnaît pas ses torts. Dans deux des trois cas, il soutient que les gestes posés faisaient partie du traitement. Il a même agressé l'adolescente alors que son père l'attendait dans la salle d'attente de son local du chemin Sainte-Foy.

« Lui croit encore au fait que ce ne sont que des traitements et il ne reconnaît pas d'attaque à l'intégrité sexuelle des personnes. Il considère que c'est dans le cadre de ses traitements à lui et que c'est bénéfique pour les gens », a expliqué Me Chicoine.

Les agressions remontent à 1995 pour l'une des victimes, et à 2011 pour les deux autres. Le massothérapeute avait déjà été condamné à des travaux communautaires au début des années 90 pour des gestes similaires posés sur une jeune adolescente.

En plus des 30 mois de prison, Jacques Boucher sera inscrit au registre des délinquants sexuels. Il devra aussi fournir un échantillon d'ADN pour les banques de données policières.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards