Les 300 sculptures, gravures et tableaux exposés cet été à Lévis ont une chose en commun : ils sont minuscules... et c'est exactement le but de l'Internationale d'art miniature, présentée du 18 juin au 3 septembre à la galerie Louise-Carrier de Lévis. La plus petite œuvre est de la taille d'un timbre postal!

Les artistes qui participent à la neuvième présentation de l’Internationale d’art miniature viennent de 21 pays. « Ça permet de faire un tour du monde à l’intérieur de la galerie Louise-Carrier », lance Claude Vallières, coordonnateur aux arts visuels pour Diffusion culturelle de Lévis.

Admirées de près, les œuvres révèlent toute la complexité de leur conception. « Il y en a qui travaillent avec des loupes, il y en a qui travaillent à l’œil nu, mais on est toujours dans le très petit détail », indique M. Vallières.

Les critères pour participer à l’Internationale sont très stricts. Une œuvre en deux dimensions ne peut pas dépasser 75 centimètres carrés.

Quant aux sculptures, elles ne peuvent pas excéder 560 centimètres cubes, soit des dimensions de 10 centimètres par 7,5 centimètres par 7,5 centimètres.

En plus des 300 œuvres qui ont été sélectionnées pour le volet « concours » de l’Internationale présenté à la galerie Louise-Carrier, des expositions se tiennent à quatre autres endroits.

Des maquettes reproduisant des décors de scène, par exemple, peuvent être admirées à L’Anglicane. On y retrouve notamment une reproduction miniature du plateau de l’émission culte québécoise La petite vie.

L’Internationale d’art miniature se déroule à Lévis du 18 juin au 3 septembre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine