Retour

3e lien : Véronyque Tremblay tend toujours la main au maire de Lévis

Alors que Gilles Lehoullier s'attaque encore une fois aux libéraux au sujet du 3e lien, la ministre déléguée aux Transports, Véronyque Tremblay, continue de lui tendre la main, mais le projet se fera « avec ou sans le maire de Lévis ».

Depuis des semaines, Gilles Lehoullier réclame une rencontre politique pour pouvoir faire entendre son point de vue concernant l'étude d'opportunité. Il dit avoir 25 questions à poser et menace de les rendre publiques.

« Le seul en ce moment qui retarde la rencontre politique du troisième lien, c’est Gilles Lehoullier, lui-même », affirme Véronyque Tremblay, qui visiblement ne comprend pas le comportement du maire.

La ministre affirme avoir rencontré le maire de Lévis avant la conférence de presse du 4 décembre dernier et qu’elle lui a même présenté les devis pour s’assurer qu’il soit d’accord.

« Il était d’accord avec tout. Alors j’ai un peu de difficulté à comprendre, je l’ai revu à plusieurs reprises depuis  , ajoute-t-elle, précisant qu’il ne lui a jamais posé ses questions.

Véronyque Tremblay indique même lui avoir envoyé une lettre le 23 mai dernier pour que Gilles Lehoullier dépose ses interrogations.

« Ça va nous faire plaisir d’y répondre, d’évacuer ces questions techniques. Et ensuite on va pouvoir tenir la rencontre politique », ajoute-t-elle.

Une « bonne communication »

La ministre soutient avoir « une bonne communication » avec le maire, mais que son discours sur la scène publique est « très différent de celui qu’ils a eu en privé ».

« ll a mon cellulaire personnel, il peut m’appeler aussi », précise-t-elle.

Malgré tout, elle tend toujours la main au maire. « Je lui tends toujours la main, parce que je pense que c’est ensemble qu’il faut travailler le dossier », dit-elle.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une mère et son fils offrent une danse inoubliable





Rabais de la semaine