Nicolas Lacroix, reconnu coupable de l'homicide involontaire en 2012 du petit Nathan Lecours, 2 ans, à Lévis, est condamné à une peine de 4 ans d'emprisonnement.

L'homme de 40 ans se voit ainsi imposer la peine minimale prévue pour un homicide involontaire commis par arme à feu.

La Couronne avait demandé une peine de 6 ans. La procureure Sarah-Julie Chicoine dit respecter la décision de la juge.

« Je pense que la juge avait une peine très délicate à prononcer compte tenu des faits que l'on connaît. Peu importe la peine qu'elle aurait pu prononcer, je ne sais pas si cette peine-là peut apaiser les gens qui ont vécu ce drame-là de proche, mais une chose est certaine, c'est que son travail a été fait de façon tout à fait juste et pondérée. »

Nicolas Lacroix s'était pointé avec une arme à feu chez la mère du bambin parce qu'elle avait lancé un appel à l'aide sur Facebook pour se protéger d'un inconnu qui la harcelait. En état d'ébriété avancée, Il avait inséré une cartouche dans le fusil de calibre 12 pour montrer à la mère comment l'utiliser en cas de besoin.

Le coup est parti, tuant sur le coup le petit Nathan qui s'amusait au bout de la table de la cuisine.

Les grands-parents du petit Nathan auraient souhaité une peine plus sévère, mais se disent soulagés de pouvoir tourner la page. 

« Je me sens soulagée, je me dis : "on ferme la page, mais on garde les pages des meilleurs moments de la vie de Nathan". C'est ça que je me dis », commente la grand-mère Micheline Lecours.

Nicolas Lacroix a contesté en vain la peine minimale de 4 ans prévue pour un homicide involontaire commis par arme à feu. La défense espérait une condamnation avec sursis.

En plus de l'emprisonnement, il lui est interdit de posséder des armes à feu à vie.

Plus d'articles