Retour

5 destinations populaires pour les vacances de la construction

Le secteur de Virginia Beach aux États-Unis sera le plus prisé des travailleurs de la construction qui voyagent avec leur famille, du moins selon les chiffres compilés par le CAA-Québec. Au total, ils sont 150 000 à débuter leurs vacances aujourd'hui.

L’entreprise d’assistance routière a compilé les destinations pour lesquelles ses abonnés ont demandé des itinéraires routiers pour les deux semaines des vacances de la construction, du 22 juillet au 4 août.

Au sommet du palmarès trône donc Virginia Beach (Virginie) suivi de la Gaspésie (Québec), Wildwood (New Jersey), Myrtel Beach (Caroline du Sud) et finalement la région de Niagara (Ontario).

Le porte-parole pour CAA-Québec, Pierre-Olivier Fortin, précise toutefois que ces chiffres donnent avant tout une idée des déplacements populaires. Il ne prétend pas qu’il s’agit d’un sondage scientifique.

« On peut comprendre et présumer que les demandes d’itinéraires sont pour des destinations qui sont généralement un peu plus éloignées ou inconnues », explique-t-il.

Selon un sondage publié plus tôt cet été par le CAA-Québec et fait auprès de ses abonnés, 35 % des Québécois disaient vouloir demeurer au Québec pendant leurs vacances, 13 % souhaitaient aller aux États-Unis et 12 % prévoyaient se rendre dans une autre province canadienne.

Période de pointe au Québec

Selon un sondage publié par le ministère du Tourisme sur les intentions de déplacements pendant les vacances de la construction, 47 % des Québécois affirment qu’ils feront un voyage lors de cette période. Plus de la moitié de ces voyageurs demeureront au Québec.

La ville de Québec remporte la palme de la popularité selon le ministère du Tourisme qui prévoit que 24 % des voyageurs de la province la visiteront. Le podium québécois est complété par Charlevoix (13 %) et les Cantons de l’Est (12 %).

Le séjour moyen des Québécois qui resteront dans la province d’étalera sur 3,9 jours et représenta des dépenses de 750 $.

La Sépaq à plein régime

La Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) connaîtra une forte période d’achalandage avec tous les touristes qui visiteront ses installations.

Pour juillet et août, la Sépaq observe déjà une augmentation de 3 % de locations de ses terrains camping comparativement à la même période l’an dernier.

Pour la période des vacances de la construction, les parcs nationaux de la Jacques-Cartier, Yamaska et du Bic connaissent les plus hauts taux d’occupation de tout le réseau de la Sépaq.

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 choses à savoir sur le « Cyber Monday »