Retour

50 millions $ pour bonifier le réseau de TELUS dans les petites municipalités

Près d'une vingtaine de petites municipalités des régions de Québec et Chaudière-Appalaches auront bientôt accès à un meilleur réseau cellulaire et à la fibre optique. TELUS investira 50 millions de dollars en 2016 pour bonifier son réseau en zone rurale.

La société de télécommunication bonifiera ses services à Montmagny, Cap-Saint-Ignace, Saint-Apollinaire, Saint-Lambert-de-Lauzon et dans plusieurs municipalités de la région de Portneuf, entre autres.

« Nos investissements vont servir à amener notre réseau sans fil sur le fameux standard LTE qui permet d'avoir la grande vitesse des réseaux larges bandes et qui permet aussi d'étendre un peu la couverture du réseau », explique le vice-président, Marché consommateurs chez TELUS, Clément Audet.

Ces municipalités auront également accès au réseau à fibre optique d'ici la fin de l'année.

L'annonce de TELUS réjouit les communautés touchées, où les problèmes de téléphonie sans fil et d'Internet ont des répercussions importantes.

« Dans le bâtiment de la municipalité, la réception du cellulaire coupe trois fois sur quatre. À deux ou trois kilomètres du centre de la municipalité, on n'a même pas Internet haute vitesse », raconte Raymond Francoeur, maire de Sainte-Christine-d'Auvergne, située à une quinzaine de minutes de Saint-Raymond.

Audiences du CRTC

Dans la circonscription de Montmagny-l'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, les élus sont mobilisés pour obtenir un meilleur service cellulaire dans les petites communautés.

Le député Bernard Généreux a d'ailleurs présenté ses revendications devant le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications, à Gatineau, mardi.

Le député conservateur souhaite que le service cellulaire devienne un service essentiel, à l'instar de la téléphonie résidentielle. Il réclame également un service universel et à prix abordable, même dans les zones rurales.

Bernard Généreux avait également invité le président de l'Association canadienne des télécommunications sans fil, Bernard Lord,  à entendre les préoccupations des élus et les citoyens, à La Pocatière, mardi.

M. Lord a dit vouloir « comprendre les enjeux et voir quelles solutions » peuvent être apportées.

Plus d'articles

Commentaires