Retour

5000 km de marche : Sébastien Jacques franchit un pas de plus vers son objectif

L'ancien champion junior de tennis Sébastien Jacques a complété dimanche à Québec la portion québécoise de son périple de marche de 5000 km qui le mènera jusqu'aux États-Unis. Depuis son opération au cerveau qui lui a sauvé la vie en 2015, le jeune homme de 28 ans s'est lancé le défi d'inspirer les jeunes à se dépasser.

Un texte de Pascale Lacombe

« Je marche huit heures par jour pendant sept mois pour faire réaliser que l'on peut surmonter les épreuves difficiles dans la vie et accomplir de grandes choses par la suite », explique l'athlète magogois.

Le marcheur a entamé son 5000 km à la marche le 1er avril en marchant de Magog à Montréal. Dimanche, il a quitté L’Ancienne-Lorette pour se rendre au Château Frontenac, complétant ainsi son parcours en sol québécois.

« Ça va super bien. Aujourd'hui c'était une petite journée, je faisais juste 11 kilomètres pour me rendre au Château Frontenac », explique-t-il.

Un rêve qui s’éteint

Ayant déjà affronté Milos Raonic et Vasek Pospisil, Sébastien Jacques avait un avenir prometteur dans le circuit professionnel de tennis. En 2011 toutefois, la santé du tennisman s’est rapidement dégradée en raison d'une importante tumeur au cerveau.

« Je suis allé à l'université aux États-Unis et c'est là que mes problèmes de santé ont commencé, raconte-t-il. J'avais des pressions à la tête, des étourdissements, des faiblesses musculaires. Pendant 4 ans j'ai vécu de cette manière. »

À l'époque, aucun chirurgien du Québec ne voulait l'opérer.

En 2015, il entrevoit une lueur d’espoir alors qu'un neurochirurgien de Santa Monica, en Californie, accepte de l’opérer. Grâce aux 100 000 dollars amassés par la communauté, l’athlète peut enfin disputer le plus important match, celui pour sa vie.

« Je n’étais pas capable de marcher plus de 15 minutes par jour, se souvient Sébastien Jacques. [Aujourd'hui], je veux que les gens réalisent que c’est normal de faire face à des situations difficiles dans la vie. Moi ça a été un creux de 4 ans, mais j’ai passé au travers. »

Son défi de 5000 km en sept mois se poursuivra jeudi en Virginie, là où ses problèmes de santé ont débuté. Il compte ensuite se rendre jusqu’à Santa Monica, en Californie, pour serrer la main du neurochirurgien qui lui a sauvé la vie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine