Retour

6,9 M$ pour appuyer des projets en Chaudière-Appalaches

La région de la Chaudière-Appalaches bénéficiera d'un montant de 6,9 M$ pour soutenir la réalisation de 36 projets régionaux d'ici 2022. Un montant qui ne compense toutefois pas les compressions budgétaires assumées par les municipalités au cours des dernières années.

Un texte de Marc-Antoine Lavoie

Québec a détaillé jeudi la liste des projets retenus dans le cadre du nouveau Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR), mis sur pied en 2017.

Ce fonds est mis à la disposition des régions, à l’exception de celles de la Capitale-Nationale et de Montréal, pour investir dans des projets ayant un rayonnement régional.

Le président de la Table régionale des élus municipaux de Chaudière-Appalaches rappelle toutefois que ce fonds fait suite aux compressions de 300 millions de dollars qu'ont connu les municipalités aux cours des dernières années.

Ces coupes budgétaires ont notamment mené à l'abolition des Centres locaux de développement et des Conférences régionales des élus.

« Si on me demande si ça peut compenser l'écart, la réponse est non. Par contre, il faut saluer l'effort gouvernemental de réinjecter de l'argent », affirme Luc Provençal.

Les montants les plus importants sont une aide de 969 000 $ pour la lutte à la berce du Caucase et un appui de 883 248 $ pour le déploiement du service ARTERRE qui vise à contribuer à la vitalité des communautés en favorisant l’accessibilité au milieu agricole.

Parmi les autres projets sélectionnés, un montant de 598 000 $ a été octroyé pour soutenir le recrutement à l’international. Chaudière-Appalaches Économique pourra ainsi embaucher un chargé de projet et de recrutement en France qui pourra identifier des candidats potentiels pour les employeurs de la région.

L’Association des Clubs des motoneigistes de Chaudières-Appalaches bénéficie pour sa part de 350 000 $ pour améliorer ses sentiers de motoneiges.

Une soixantaine d’initiatives avaient été proposées par les élus et les organismes de Chaudière-Appalaches au ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire depuis la création du Fonds.

« La concertation des organismes partenaires et la rigueur des élus municipaux dans la sélection des projets démontrent bien la capacité du milieu à maximiser les fonds qui lui sont accordés », a commenté la ministre de la région de la Chaudière-Appalaches, Dominique Vien qui a fait l’annonce jeudi à Beaumont.

L’enveloppe provinciale du FARR est de 30 M$ pour l’année financière 2017-2018 et atteindra graduellement 100 M$ annuellement à compter de 2021-2022.

Les nouvelles sommes annoncées, pour 2017-2018, jeudi doivent être octroyées avant le 31 mars, soit la fin de l'année financière.

Plus d'articles