Après avoir investi dans la rénovation de Place Sainte-Foy, Ivanhoé Cambridge va consacrer 60 millions de dollars pour moderniser le centre commercial Laurier Québec.

Un texte de Marc-Antoine Lavoie

L’investissement devrait permettre de rajeunir l’environnement intérieur du centre commercial et de revitaliser les aires communes et les espaces locatifs.

« On se doit de rester actuel et pertinent pour s'assurer de préserver nos parts sur le marché », affirme le président, Centres commerciaux chez Ivanhoé Cambridge, Claude Sirois.

Les travaux, qui commenceront en février pour se terminer en août 2020, permettront notamment de rehausser les plafonds de certains secteurs et de bonifier la fluidité de la circulation dans les aires communes.

« On veut améliorer l'expérience client grâce à un environnement commercial beaucoup plus stimulant et dynamique qui répondra aux besoins de nos clients et de nos locataires », explique le vice-président à la location chez Ivanhoé Cambridge, Jean Landry.

Le stationnement sera aussi rénové et l'éclairage sera bonifié. Un système de gestion des espaces disponibles, semblable à celui du stationnement de Place Sainte-Foy, sera mis en place. Des capteurs permettront de signaler les places libres.

Nouveaux commerçants

L’espace laissé vacant par la fermeture du magasin Sears permettra d’attirer de nouveaux commerçants à l’intérieur de Laurier Québec.

Ivanhoé Cambridge n’écarte pas la possibilité de diviser l’immense local en mentionnant que « plusieurs combinaisons sont analysées ».

Des détaillants actuels de Laurier Québec auraient démontré de l’intérêt à prendre de l’expansion. D’autres commerçants de la région de Québec pourraient aussi s’implanter dans le centre commercial.

« Il y a aussi des détaillants qui ne sont pas dans le marché de Québec et qui vont en profiter pour faire leur entrée dans le marché », ajoute Jean Landry.

Selon le groupe Ivanhoé Cambridge, 11 millions de visiteurs fréquentent le centre commercial Laurier Québec chaque année.

Le professeur de stratégie à la Faculté des sciences de l’administration à l’Université Laval, Yan Cimon, croit que cette modernisation vient à point.

Selon lui, l’emplacement du centre commercial et la notoriété qu’il a acquise au fil des ans permettent à Ivanhoé Cambridge d'investir avec confiance.

Passerelles

L’investissement ne comprend pas l’aménagement de passerelles entre les trois centres commerciaux du boulevard Laurier.

Les travaux qui devaient s’amorcer en 2018 et se terminer en 2019 sont retardés. « On travaille en collaboration avec les autorités municipales. Il y a plusieurs étapes qui doivent être faites », explique Claude Sirois.

Ivanhoé Cambridge espère mener à terme ce projet en 2020, tout comme le projet de modernisation de Laurier Québec.

Avec les informations de Olivier Lemieux

Plus d'articles