Retour

7,9 M$ pour soutenir les entreprises de Québec dans leur virage numérique

À cinq jours du déclenchement de la campagne électorale, le maire Régis Labeaume a dévoilé dimanche un plan de 7,9 M$ sur trois ans pour aider notamment les commerçants de détail à prendre le virage du numérique.

Un texte d'Alain Rochefort

Plus de 100 d’entreprises par année recevront de la formation offerte par Québec Numérique afin de soutirer le meilleur de ce que les réseaux sociaux peuvent leur apporter, explique le vice-président du comité exécutif de la Ville de Québec, Jonatan Julien.

Des artères commerciales plus dynamiques

Le Plan commerce 2017-2020 consiste également à rendre plus attrayantes les principales artères commerciales de Québec.

« Québec vise à disposer d’un ensemble d’artères commerciales dynamiques qui contribuent à la qualité de vie des résidents de chaque quartier et à son rayonnement touristique », indique M. Labeaume.

La mise en fonction de réseaux sans fil (Wi-Fi) sur les artères commerciales est aussi au cœur de ce plan.

« L'idée d'aller prendre un café sur une terrasse avec un accès Wi-Fi, c'est ce que les gens recherchent. Avoir accès au Wi-Fi sur une artère commerciale, c'est important », ajoute M. Labeaume.

Anne Guérette dénonce

La chef de Démocratie Québec, Anne Guérette, déplore un manque de connaissance des problèmes réels des commerçants de Québec qui dénoncent, selon elle, des taxes trop élevées. Elle aurait préféré une annonce à ce sujet.

Mme Guérette dénonce aussi le moment choisi pour dévoiler ce plan. Elle y perçoit une tactique électoraliste, à la veille du déclenchement de la campagne.

« Depuis 10 ans, l’administration sortante a laissé péricliter le commerce de proximité. Les commerces étouffent littéralement sous un fardeau fiscal démesuré. [Ils ont eu] 3% d’augmentation de taxes par année depuis 2007, ce qui est presque le double de l’inflation », déplore-t-elle.

Le maire justifie pour sa part les taxes non résidentielles actuelles.

« Les gens se plaignent toujours. Les gens ne voudraient pas payer de taxes. Ils voudraient payer les taxes les moins élevées possible. Mais quand vous regardez la progression du PIB à Québec : 25 ans de progression du PIB sans arrêter, ça ne s’est jamais vu au pays ».

Accueil favorable

Le directeur général de la Société de développement commercial (SDC) du quartier Montcalm, Jean-Pierre Bédard, accueille favorablement le Plan commerce 2017-2020.

« Ça va permettre à nos commerces d’être en meilleure santé. […] De faire du commerce en ligne, ça va peut-être permettre de faire la différence dans les revenus ».

Le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD ) salue également ce plan.

« Le CQCD se réjouit des investissements de la Ville de Québec qui permettront d’aider les détaillants qui n’ont pas les ressources humaines, financières et technologiques nécessaires à se démarquer sur le web », affirme Léopold Turgeon, président-directeur général du CQCD.

Environ 70 % de l’enveloppe de 7,9 M$ provient du Fonds de développement économique de la région de la Capitale-Nationale (FDERCN).

Le Plan commerce 2017-2020 sera déposé à la séance du conseil municipal du 2 octobre prochain.

Avec les informations de Camille Simard

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine