Retour

À 50 ans, l'entreprise lévisienne Logisco investit dans de nouveaux marchés

Pour fêter son demi-siècle d'existence, l'entreprise lévisienne Logisco investira 40 millions de dollars dans 3 projets de construction, dont celui d'une résidence pour personnes âgées à Lévis. L'année 2017 soulignera aussi l'arrivée du volet hôtellerie dans l'entreprise.

Un texte de Marie Maude Pontbriand

Le groupe immobilier Logisco est né en 1967 alors que son fondateur Roger Parent construit son tout premier immeuble d'appartements sur la rue Boisjoly, maintenant rebaptisée rue Fitzgerald, à Saint-Romuald.

Il y a d'ailleurs habité et c'est au deuxième étage qu'est né son fils Michel maintenant président de l'entreprise familiale. Ce dernier gère aujourd'hui une entreprise de plus de 500 millions de dollars d'actifs.

Logisco investira 40 millions de dollars cette année pour la réalisation de projets immobiliers. Les deuxièmes phases des projets immobiliers Espace J, à Saint-Augustin-de-Desmaures, et La Bossanova, dans le secteur Saint-Émile, iront notamment de l'avant.

Résidences pour personnes âgées

Après avoir acheté deux résidences pour aînés dans les dernières années, l'entreprise construira sa toute première résidence pour personnes âgées en 2017. L'immeuble de 161 chambres sera installé sur la rue Fortier dans l'arrondissement Desjardins à Lévis. Il devrait être prêt en août 2018.

Le président de Logisco, Michel Parent, a l'intention d'exploiter davantage ce marché dans les prochaines années.

« Notre désir, c'est d'augmenter de façon importante nos investissements dans les résidences pour aînés dans la grande région de Québec. D'ailleurs, on a déjà plusieurs terrains dans notre porte-feuille qui sont prêts, qui sont ciblés pour des investissements. »

Hôtellerie

Le cinquantième anniversaire de l'entreprise marquera aussi la venue d'un tout nouveau marché pour la famille Parent. Elle ouvrira son premier hôtel sous la franchise Hampton Inn by Hilton au Carrefour Saint-Romuald. L'établissement devrait ouvrir ses portes le 1er juin.

Maintenant retraité, Roger Parent a le sentiment du devoir accompli. Son fils Michel et sa fille Caroline ont pris l'entreprise en main et la dirigent selon les valeurs familiales. « Je pense que la bonne manière de faire pour réussir, c'est d'avoir les gens les plus talentueux dans ton entourage et de les respecter et de les aimer. »

Plus d'articles

Commentaires