Retour

À la recherche des secrets de la basilique-cathédrale de Québec

La crypte de la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec n'a peut-être pas révélé tous ses secrets. Le ministère de la Culture y mène une nouvelle étude archéologique pour tenter de découvrir et d'identifier de nouveaux vestiges de la Nouvelle-France.

Un texte de Maxime Corneau

Les travaux archéologiques ont eu lieu discrètement à la fin de l'été dans le secteur de l’ossuaire, un endroit au sous-sol généralement fermé au public qui abrite notamment les ossements de plusieurs anciens gouverneurs de la Nouvelle-France.

Si le sous-sol a déjà été le théâtre d’importantes recherches menées par le défunt archéologue René Lévesque pour localiser le tombeau de Samuel de Champlain, les travaux actuels ne viseraient pas à retrouver la dépouille du fondateur de Québec.

« On n’est pas en train de chercher Champlain. Si on le trouve, on le trouvera », résume François Miville-Deschênes, le responsable des communications pour la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec.

M. Miville-Deschênes explique que l'institution souhaite développer un projet de mise en valeur du patrimoine historique de l’édifice qui sera ouvert au public. « Un projet de commémoration de la gouvernance française », précise-t-il, sans vouloir en dire plus.

La forme définitive de ce projet sera connue à la suite de la publication des rapports de recherches archéologiques. « On est toujours à la recherche de partenaires », conclut M. Miville-Deschênes.

Le concept avait été évoqué dans un mémoire en 2016 lors des consultations publiques de la Ville de Québec sur la vision du patrimoine.

Publication à venir

C’est le ministère de la Culture qui est responsable de l’étude archéologique et historique qui est toujours en cours.

« Elle vise à documenter les recherches qui ont été effectuées antérieurement, à rassembler l’information disponible et à dresser un portrait à jour du potentiel du site », détaille une porte-parole du ministère par écrit.

Selon le ministère, le « sous-sol pourrait potentiellement révéler les restes de notables de la Nouvelle-France ou des vestiges associés aux églises précédentes comme la première chapelle Monseigneur de Laval ou l’église de Chaussegros de Léry », notamment.

Selon des écrits historiques, les dépouilles des anciens gouverneurs Louis de Buade, Louis-Hector de Callière, Philippe de Rigaud de Vaudreuil et Jacques-Pierre de Taffanel de La Jonquière se trouveraient dans la crypte, sans être localisées précisément toutefois.

Les conclusions des recherches archéologiques devraient être publiées d’ici la fin de l’année.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine