Retour

Accès à Internet en région : des municipalités pressent les gouvernements d'agir

La MRC de Charlevoix met de la pression sur les gouvernements provincial et fédéral pour un meilleur accès à la téléphonie cellulaire ainsi qu'à Internet haute vitesse dans les régions. Selon la préfète de la MRC, c'est le développement et la vitalité économique des municipalités éloignées qui est en jeu.

« Je ne peux pas croire que nous autres, en région, on vive cette problématique-là quand on travaille si fort pour attirer des entreprises chez nous, pour attirer des jeunes familles chez nous », indique la préfète de la MRC de Charlevoix, Claudette Simard.

À l'occasion du congrès de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), Mme Simard a indiqué que l'accès à Internet haute vitesse et à un réseau cellulaire fiable doivent être des priorités gouvernementales.

« Avec un parc industriel où tu n'as pas la téléphonie cellulaire, c'est assez difficile à vendre! », illustre-t-elle au sujet de la municipalité de Saint-Urbain, dont elle est la mairesse.

Signe que la question est pressante, plus de 400 participants s'étaient enregistrés pour un atelier du congrès de la FQM qui traitait spécifiquement des télécommunications.

Le président de la FQM, Richard Lehoux, croit que la réglementation actuelle n'est pas assez contraignante pour les firmes de télécommunications.

« Si l'ensemble des gouvernements n'est pas prêt à remettre les sommes pour brancher tout le Québec, on obligera les télécommunicateurs, eux, à le brancher », affirme-t-il.

À son avis, les régions sont les enfants pauvres de la téléphonie et de l'accès à Internet simplement parce qu'elles ne présentent pas le même potentiel de profits pour les compagnies.

Présent à l'ouverture du congrès, jeudi, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a rappelé qu'une enveloppe de 100 millions de dollars a été réservée pour doter les régions d'un accès à Internet haute vitesse.

La ministre fédérale du Revenu, Diane Lebouthillier, a quant à elle rappelé l'engagement de son gouvernement à investir 500 millions de dollars sur 5 ans pour améliorer la situation en matière d'accès à Internet en milieu rural, partout au Canada.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine