Retour

Accès Famille : la Ville de Québec entend bonifier le programme

La Ville de Québec veut bonifier son programme Accès Famille, qui vise à favoriser l'achat d'une première propriété pour des jeunes ménages. Il s'agit d'un revirement par rapport au printemps dernier, alors que l'administration Labeaume réclamait plus de temps pour évaluer Accès Famille, lancé en avril 2015.

« On va probablement changer les règles pour permettre à plus de gens d'avoir accès au programme », confirme le maire de Québec, Régis Labeaume.

Depuis un an et demi, une trentaine de familles ont profité d'un prêt sans intérêts de la Ville pour obtenir leur mise de fonds et acheter une première propriété.

Les objectifs du programme Accès Famille étaient cependant beaucoup plus ambitieux lors de son lancement. Régis Labeaume ne cachait pas son ambition d'aider entre 400 et 600 familles en 3 ans. « On visait une clientèle qui avait très peu de moyens, a-t-il justifié. On ne voulait pas que ça coûte cher. »

Avec Accès Famille, l'administration municipale propose aux ménages admissibles un prêt sans intérêt pouvant atteindre 12 500 $. Pour se qualifier, un ménage doit avoir au moins un enfant et un revenu familial brut qui ne dépasse pas 110 000 $.

La Ville évalue que le programme ne coûte pas un sou aux contribuables puisqu'elle touche une plus-value de 5 % sur l'appréciation de la valeur des propriétés au moment de la revente.

« On veut toujours que le programme soit autosuffisant », précise Régis Labeaume.

Selon le chef de l'opposition à l'Hôtel de Ville, le maire Labeaume a failli à sa promesse électorale de favoriser l'accès à la propriété des jeunes ménages.

« Le programme qu'il a mis sur pied ne rencontre pas l'engagement qu'il a pris avec les familles de Québec. C'est un échec », déplore Paul Shoiry.

Selon lui, le programme profite surtout aux promoteurs, car il ne subventionne que l'achat de propriétés neuves. Paul Shoiry déplore aussi que l'administration Labeaume ne cible pas les quartiers centraux avec Acces Famille, ce qui favorise selon lui l'étalement urbain.


Source : Ville de Québec

À lire aussi : Trop tôt pour évaluer le programme Accès Famille

Plus d'articles