Retour

Accident de travail mortel chez Alcoa à Deschambault-Grondines

Un travailleur de 54 ans de l'usine Alcoa à Deschambault-Grondines est mort dans un accident de travail samedi peu après 3 h. Il a été heurté par un chariot élévateur qui reculait.

« Tout le monde est sous le choc », confie Lucille Montambault, responsable des communications pour l'aluminerie. « C'est officiel que c'est beaucoup d'émotion, c'est un collègue de 24 ans [d'ancienneté]. C'est comme un cousin, c'est comme la famille. »

Des équipes de soutien psychologique se sont déplacées pour offrir du soutien aux employés. Il s'agit du premier décès à l'aluminerie de Deschambault-Grondines depuis son ouverture en 1992.

Il s'agit d'un bilan nettement meilleur que celui de l'usine Alcoa de Baie-Comeau, où 3 travailleurs ont perdu la vie ces 5 dernières années. Un de ces décès a d'ailleurs lui aussi été causé par un chariot élévateur.

Entre 2009 et 2013, la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) a recensé 20 décès liés aux chariots élévateurs sur des lieux de travail.

À Deschambault-Grondines, ALCOA et la CSST se sont entendues pour modifier certaines méthodes de travail jusqu'à ce que la cause précise de l'accident soit identifiée. Des glissières de sécurité ont notamment été ajoutées à l'endroit où le travailleur a perdu la vie.

La CSST pourrait prendre jusqu'à 6 mois pour produire son rapport d'enquête.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine