Retour

Accident mortel à Beaumont : des correctifs apportés sur la route 279

Une semaine après la collision mortelle qui a coûté la vie à une mère et à sa fillette sur la route 279 à Beaumont, le ministère des Transports pose une première série d'actions pour tenter d'améliorer la sécurité dans le secteur.

Un radar pédagogique mobile, indiquant la vitesse réelle des automobilistes, doit être installé d'ici la fin de la journée sur la route 279, près de l'intersection avec le chemin Saint-Roch, un secteur jugé dangereux par des citoyens et des élus de la région. La limite de vitesse y est de 90 km/h.

Le panneau indicateur de vitesse sera en place pour deux semaines, en alternance dans les deux directions.

« Les automobilistes vont pouvoir voir s'ils sont au-dessus de la limite permise et on espère que ça va les sensibiliser à ralentir au besoin », explique Bryan St-Louis, porte-parole du ministère des Transports.

Des panneaux d'interdiction de stationner viennent également d'être installés. « Certains citoyens de Beaumont signalaient que des gens se stationnaient là et que ça pouvait nuire à la visibilité », indique M. St-Louis.

Un panneau de signalisation, qui pourrait lui aussi réduire la visibilité des automobilistes, devrait être déplacé.

Ces modifications font suite à une rencontre qui a eu lieu mercredi entre le Comité vision sécurité de la route 279, des élus de Beaumont, des représentants du ministère des Transports et du bureau de la ministre et députée de la circonscription, Dominique Vien. Ils ont discuté de la sécurité routière dans le secteur à la suite de l'accident entre une voiture et un véhicule lourd qui a tué une mère et sa fille de 9 ans et blessé sérieusement ses deux garçons.

Le président du Comité et maire de Saint-Lazare-de-Bellechasse, Martin J. Côté, s'est dit satisfait de la rencontre. « On a une collaboration extraordinaire avec le ministère des Transports », dit-il.

Les analyses se poursuivent

À la lumière du rapport d'enquête de la Sûreté du Québec sur les causes de l'accident, le ministère des Transports évaluera la nécessité d'apporter d'autres correctifs.

Le ministère se montre sensible à la sécurité sur la route 279, même si le taux d'accident est qualifié de « faible », puisque, entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2014, il y est survenu moins de trois collisions par année.

Selon les statistiques, 13 accidents se sont produits, mais aucun n'était mortel.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 domaines où les robots sont indispensables





Rabais de la semaine