Retour

Accident mortel à Limoilou : l'enquête sur remise en liberté de nouveau reportée

La conductrice impliquée dans l'accident qui a coûté la vie à une femme enceinte et son conjoint d'origine colombienne dans le quartier Limoilou, dimanche soir, demeurera incarcérée au moins jusqu'à mercredi prochain.

L'enquête sur remise en liberté de Jade Morillon-Morissette, 27 ans, a de nouveau été reportée jeudi au palais de justice de Québec alors qu'une trentaine de Colombiens s'étaient à nouveau déplacés pour assister à l'audience.

L'avocat de la jeune femme, accusée de conduite avec les facultés affaiblies, a obtenu ce report afin de faire entendre des témoins qui ne sont pas disponibles d'ici là.

« On est déçus, mais c'est la justice et on comprend », a indiqué le diacre de la communauté latino-américaine, Arismendy Lozada, à la sortie du tribunal.

La mère de l'accusée éplorée

Au cours des dernières heures, M. Lozada s'est entretenu avec la mère de Jade Morillon-Morissette, qui l'a approché pour partager sa peine. Sa fille ne voulait pas faire ça, lui a-t-elle affirmé.

La mère s'est dite également reconnaissante envers la communauté colombienne pour la compassion manifestée à l'endroit de sa fille. 

« Nous sommes aussi dans la douleur, mais on comprend qu'elle est une mère de famille et qu'elle a aussi de la douleur. On a de la compassion pour elle aussi », souligne le diacre, rappelant qu'il demande néanmoins à la justice de suivre son cours.

Arismendy Lozada est en contact avec les familles des victimes, Julian Esteban Muneton Vasquez, 29 ans, et Ingrid Carolina Zamorano Pabon, 30 ans, en Colombie, qu'il tient au courant des procédures judiciaires.

Le diacre promet d'être de retour au palais de justice pour la suite des procédures. « On sera ici la semaine prochaine pour démontrer qu'Ingrid et Julian n'étaient pas seuls. »

D'autres accusations pourraient être portées contre Jade Morillon-Morissette à la lumière des résultats de l'enquête sur l'accident.

Plus d'articles

Commentaires