Retour

Accident mortel à Scott : le procès ajourné jusqu'en septembre

Au procès de Pedro Antonio Ovalle Leone, accusé de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort de deux jeunes hommes à Scott, la juge a mis en délibéré la requête de la défense qui souhaite rendre inadmissibles des éléments de preuves. Le procès reprendra en septembre.

Jeudi, les avocats ont terminé de présenter leurs arguments sur la requête d'exclusion de prélèvements sanguins comme preuve au procès.

L'avocate de la défense, Me Marie-Michèle Longchamp, conteste la validité des prélèvements effectués après la collision frontale survenue en août 2015. Elle fait valoir que les délais n'ont pas été respectés, que le premier prélèvement a été effectué dans un contexte médical et que le second était hors délai.

De son côté, la procureure de la Couronne, Me Audrey Roy Cloutier, admet que le prélèvement était hors délai, mais estime qu'il devrait tout de même être admissible.

« Ce sont des infractions fort sérieuses, alors, c'est une preuve également qui est fiable l'échantillon sanguin, c'est pertinent et c'est un des éléments essentiels de la preuve sur quatre chefs d'accusation. »

La Couronne plaide qu'il a fallu déployer beaucoup d'énergie pour trouver un interprète et un avocat qui parlaient espagnol et que les échantillons sanguins sont essentiels à sa preuve.

La juge Rena Émond rendra sa décision le 17 août. Le procès reprendra quant à lui le 19 septembre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine