Retour

Accueil des réfugiés syriens : les spécialistes appellent au calme

Les détails entourant l'accueil de 25 000 réfugiés syriens au Canada seront connus la semaine prochaine. Le point de presse des autorités fédérales devait avoir lieu samedi, mais il a été reporté à mardi. Dans l'attente des détails, plusieurs spécialistes cherchent à calmer le jeu.

Stéphanie Arsenault, professeure agrégée à l'Université Laval, enseigne à de futurs travailleurs sociaux. Elle se spécialise dans l'intégration des réfugiés et des immigrants. Elle affirme que la décennie au pouvoir du Parti conservateur du Canada a beaucoup contribué « à faire ressortir l'enjeu sécuritaire comme étant prédominant sur celui de l'accueil des personnes ».

Elle ajoute que les débats sur la Charte de la laïcité et sur les accommodements raisonnables n'ont pas aidé.

« Tous ces éléments-là s'additionnent pour faire en sorte qu'il y a une bonne partie de la population qui a consolidé une idée très négative à l'endroit des personnes musulmanes », dit-elle

Les préparatifs vont bon train au Centre multiethnique

Les bénévoles qui se pressent au Centre multiethnique de Québec pour aider à l'accueil des réfugiés syriens souhaitent changer les perceptions.

« On en a déjà beaucoup, mais il s'en présente tous les jours des personnes qui ont envie de participer et de collaborer d'une façon ou d'une autre », se réjouit la présidente du Centre, Marie-Claude Gilles. « Le flou dans lequel on est alimente l'incertitude et l'inquiétude, mais on n'est pas inquiet. On sait qu'il y a beaucoup de personnes prêtes à faire des choses, à donner des choses. »

Le centre multiethnique fera connaître son propre plan d'accueil dès que le gouvernement fédéral aura précisé le sien, mardi prochain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine