Retour

Accusation contre une policière de Québec impliquée dans un accident mortel

Une policière de 45 ans de Québec qui a été impliquée dans un accident mortel sur l'autoroute Laurentienne, l'automne dernier, fait face à la justice. Isabelle Morin est accusée de conduite dangereuse causant la mort.

Le 10 septembre 2015, la policière du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a effectué un demi-tour dans une zone de travaux avant de provoquer une collision avec un motocycliste. Jessy Drolet, 38 ans, a percuté l'autopatrouille de plein fouet et n'a pu éviter l'impact. L'homme est mort dans l'accident.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a décidé de porter des accusations après analyse de la preuve. « L'accusation, selon le Code criminel, est passible d'un emprisonnement à perpétuité. C'est un indicatif de la gravité objective conférée par le législateur », précise le porte-parole du DPCP, Me René Verret.

L'enquête indépendante a été menée par la Sûreté du Québec. Par souci de transparence, c'est un procureur de Matane qui sera chargé du dossier.

La mère de la victime est soulagée de voir le dossier aller de l'avant. « Ça fait longtemps que je voulais avoir des réponses et là j'en ai. J'ai eu ma réponse comme quoi elle est tenue criminellement responsable de la mort de mon garçon », confie Marlène Drolet.

Réaction du SPVQ

Le directeur du SPVQ a réagi par voie de communiqué. Michel Desgagnés promet « d'offrir toute sa collaboration aux instances judiciaires qui vont traiter ce dossier. » La policière est affectée à des tâches administratives durant les procédures judiciaires.

Une plainte a été déposée au Commissaire à la déontologie policière concernant cet événement. La Fraternité des policiers de la Ville de Québec préfère analyser le dossier avant de réagir et « apporter le support nécessaire à la policière », commente le président, Marc Richard.

Un autre policier de Québec fait face à la justice. Simon Beaulieu est accusé de conduite dangereuse causant la mort et de négligence criminelle pour la mort de Guy Blouin, dans le quartier Saint-Roch, en septembre 2014.

La policière Isabelle Morin doit comparaître le 26 mai au palais de Justice de Québec.

Plus d'articles

Commentaires