Le 34e Festivent, qui s'est terminé dimanche soir à Lévis, a connu le meilleur achalandage de son histoire, selon l'organisation.

Sans dévoiler de chiffres de fréquentation, le directeur général, Sébastien Huot, affirme que le 34e Festivent « est de loin le meilleur ».

« On a battu des records sur certains spectacles et sur la totalité du festival », affirme-t-il.

La direction attend les rapports de fréquentation pour connaître les chiffres finaux, mais assure avoir dépassé les 220 000 festivaliers de l'été dernier au parc Champigny, à Saint-Jean-Chrysostome, durant les cinq jours du festival.

La direction affirme aussi que le spectacle du groupe punk rock The Offspring a attiré une foule record, sans dévoiler le nombre de spectateurs présents samedi soir sur le site, qui peut accueillir jusqu'à 35 000 personnes.

Les organisateurs du Festivent se réjouissent que la météo ait été de leur côté cette année, ce qui explique en partie le record d'affluence. Contrairement à l'an passé, le beau temps a été au rendez-vous tous les jours, attirant tant les fans de musique que les familles.

« On a eu du beau temps sur la totalité de notre événement. Le jeudi et vendredi, c'était plein à craquer en termes de familles », affirme Sébastien Huot.

Pas de déménagement 

Même si l'événement prend de l'ampleur chaque année, le directeur général ne souhaite pas voir le Festivent déménager sur un site plus grand.

« C'est une question qu'on évalue tout le temps, mais on est nés là, on a un fort sentiment d'appartenance au quartier Saint-Jean-Chrysostome. On s'arrange pour que ça fonctionne », souligne M. Huot.

Il souhaite maximiser le site en relevant encore davantage la programmation des spectacles. « On est capable de présenter des spectacles un peu à la hauteur d'Offspring sur cinq jours. »

La direction est également satisfaite du premier Festivent OFF, présenté durant trois soirs en partenariat avec Hydro-Québec. Il est assuré de revenir pour les deux prochaines années.

« Mon objectif est de garder une scène pour les artistes de la relève et je trouve que ça a bien marché. »

Le directeur général promet « des nouveautés » pour la 35e édition, mais il est trop tôt pour en dire davantage.

Plus d'articles

Commentaires