Retour

« Actions commando » des responsables des services de garde en milieu familial

Les responsables des services de garde en milieu familial ont mené des « actions commando » à Québec ce matin afin de protester contre la lenteur des négociations en cours avec le gouvernement.

Une banderole a notamment été affichée sur un viaduc près du pont Pierre-Laporte. « Dur temps des fêtes pour le milieu familial public », pouvait-on y lire.

L’entente collective des responsables en service de garde en milieu familial prévoit des hausses semblables à celles du secteur public.

« Or, même si [le secteur public] a réglé depuis de longs mois déjà, il n'y a toujours rien de versé aux éducatrices », explique la vice-présidente de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ), Mélanie Piché, dans un communiqué. « Pour nous, cette mauvaise foi, c'est un autre coup de poing au milieu familial public », ajoute-t-elle.

Les RSG travaillent souvent plus de cinquante heures par semaine pour s'occuper des tout-petits, avec un salaire qui est loin d'être faramineux.

Mélanie Piché, vice-présidente de la FIPEQ-CSQ

La FIPEQ-CSQ représente 11 700 responsables de garde en milieu familial et près de 2400 éducatrices dans les installations des CPE.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine