Retour

« Actions commando » des responsables des services de garde en milieu familial

Les responsables des services de garde en milieu familial ont mené des « actions commando » à Québec ce matin afin de protester contre la lenteur des négociations en cours avec le gouvernement.

Une banderole a notamment été affichée sur un viaduc près du pont Pierre-Laporte. « Dur temps des fêtes pour le milieu familial public », pouvait-on y lire.

L’entente collective des responsables en service de garde en milieu familial prévoit des hausses semblables à celles du secteur public.

« Or, même si [le secteur public] a réglé depuis de longs mois déjà, il n'y a toujours rien de versé aux éducatrices », explique la vice-présidente de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ), Mélanie Piché, dans un communiqué. « Pour nous, cette mauvaise foi, c'est un autre coup de poing au milieu familial public », ajoute-t-elle.

Les RSG travaillent souvent plus de cinquante heures par semaine pour s'occuper des tout-petits, avec un salaire qui est loin d'être faramineux.

Mélanie Piché, vice-présidente de la FIPEQ-CSQ

La FIPEQ-CSQ représente 11 700 responsables de garde en milieu familial et près de 2400 éducatrices dans les installations des CPE.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine