Retour

Affaire Claude Jutra : « C'est une très grande injustice », dit Rock Demers

De passage dans la capitale nationale dans le cadre du Festival de cinéma de la Ville de Québec, le producteur Rock Demers revient sur l'affaire Jutra. Il estime que le cinéaste Claude Jutra a été condamné trop rapidement.

« C'est une très grande injustice qu'à cette vitesse-là, sur la place publique, on l'ait lynché. »

Rock Demers déplore que l'affaire entourant Claude Jutra ait été classée de façon expéditive sans que la lumière puisse réellement être faite sur les allégations de pédophilie portées contre le cinéaste québécois, 30 ans après sa mort.

« En l'espace de 2, 3 jours, on avait téléphoné au responsable de la cinémathèque québécoise pour dire : "Vous débaptisez [la salle Claude Jutra]", on avait téléphoné au responsable des Rendez-vous du cinéma québécois pour dire : "Vous n'accordez plus des Jutra" », résume-t-il.

Le producteur qui a bien connu Claude Jutra met en doute la crédibilité des témoignages des présumées victimes publiés en février.  Pour l'un, aucun acte n'a été commis, dit Rock Demers, et pour l'autre, plusieurs questions sont sans réponses.

« L'autre, on ne sait pas, le témoignage est anonyme et c'est tellement bizarre, il dit que ça s'est passé de 6 ans à 16, mais rendu à 12, 13, 14, 15, 16 ans, et pendant 10 ans, quel était le contexte familial de cette enfant-là pour que personne n'ait rien vu? Il y a quelque chose qui nous manque, qui n'est pas crédible », dit Rock Demers.

Rock Demers dit déplorer que le nom de Claude Jutra ait été retiré de l'espace public.

En février dernier, des allégations de pédophilie ont fait surface contre Claude Jutra lors de la publication de la biographie du cinéaste, décédé en 1986. Les allégations ont causé une onde de choc dans le milieu du cinéma au Québec de sorte que la Soirée des Jutra a été remplacée par le Gala du cinéma québécois. Plusieurs villes, dont Québec et Lévis, ont également rebaptisé les rues qui portaient le nom du réalisateur décédé.

Claude Jutra est l'auteur de plusieurs longs métrages, dont Mon oncle Antoine, considéré comme une des œuvres les plus importantes de la cinématographie québécoise.

Plus d'articles

Commentaires