L'entreprise Optel Vision de Québec, qui oeuvre dans le domaine de l'industrie pharmaceutique, a agrandi son siège social de 35 000 pieds carrés. L'espace était nécessaire pour l'entreprise qui a plus que triplé son chiffre d'affaires en trois ans.

« On a beaucoup de projets », lance le président de la compagnie, Louis Roy, pour résumer l'effervescence vécue dans les locaux de l'entreprise fondée en 1989.

La compagnie développe actuellement des outils de traçabilité pour l'industrie pharmaceutique et visiblement, les clients sont au rendez-vous. En trois ans, le chiffre d'affaires de la compagnie a bondi de 337 %.

L'entreprise emploie 475 personnes partout sur la planète, et compte engager 230 nouveaux employés principalement à Québec d'ici la fin de l'année 2016.

Les bilans sont positifs, mais le défi d'embauche de la main-d'œuvre est complexe. « On va parfois chercher de la main-d'œuvre dans d'autres entreprises d'ici », mentionne Louis Roy qui admet que les récentes mises à pied dans l'industrie aéronautique offrent quelques travailleurs de qualité. Il est néanmoins conscient que les entreprises se font concurrence pour le recrutement. 

Le prochain défi de Louis Roy sera de développer des systèmes de traçabilité dans les fournitures médicales. Le marché est à ce point immense que l'entreprise investira 50 millions de dollars en développement au cours de 10 prochaines années.

Louis Roy explique que les hôpitaux cherchent maintenant à confirmer la provenance du matériel utilisé lors d'une opération. « Une prothèse de hanche, elle peut être facilement contrefaite. Si c'est contrefait, il va y avoir des répercussions assez graves chez le patient », conclut Louis Roy.

Plus d'articles

Commentaires