Retour

Agressions sexuelles à l'Université Laval : Thierno-Oury Barry devrait plaider coupable

Le suspect d'une série d'agressions sexuelles à l'Université Laval, Thierno-Oury Barry, a l'intention de plaider coupable aux accusations qui pèsent contre lui.

Au total, le jeune homme fait face à 12 chefs d'accusation, dont introduction par effraction et agression sexuelle, introduction par effraction dans le but de commettre un acte criminel et à deux chefs de tentative d'introduction par effraction.

Les faits qui lui sont reprochés remontent en octobre 2016 au pavillon Alphonse-Marie-Parent de l'Université Laval, qui abrite  des résidences étudiantes.

Les victimes étaient des femmes âgées de 18 à 20 ans.

Mercredi matin, l'accusé de 21 ans a renoncé à la tenue de son enquête préliminaire et son procès a été fixé au 5 mars prochain.

Il devrait à ce moment plaider coupable. Thierno-Oury Barry est passible d'un emprisonnement à perpétuité.

Sécurité renforcée

Depuis cette affaire, l'Université Laval a renforcé la sécurité sur le campus. Depuis l’automne 2016, des contrôles sécurisent tous les accès extérieurs des quatre pavillons de résidences. Les portes extérieures sont verrouillées en tout temps.

L'Université installera aussi des lecteurs électroniques aux portes et aux ascenseurs du pavillon Ernest-Lemieux. Deux autres pavillons de résidences seront aussi rénovés cet été.

Ces dispositifs de sécurité ont déjà été installés dans le pavillon Alphonse-Marie-Parent.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Le plus beau cadeau qu'elle pouvait recevoir





Rabais de la semaine