Retour

Alex Beaulieu-Marchand se sent d’attaque pour les X-Games et les JO

Les symptômes de commotion cérébrale sont disparus. Alex Beaulieu-Marchand est de retour sur ses skis à temps pour participer aux X-Games cette fin de semaine, et préparer du même coup son arsenal de sauts en vue des Jeux olympiques de Pyeongchang.

Un texte de Jean-Philippe Martin

« Être de retour aux X-Games et de faire des sauts dans l’événement qui est le plus le fun pour nous les skieurs, je suis vraiment content d’en faire partie », raconte au bout du fil le skieur acrobatique.

Qualifié pour la finale de la descente acrobatique (slopestyle) des X-Games dimanche à Aspen, au Colorado, Alex Beaulieu-Marchand s’estime chanceux d’être déjà de retour en piste à la suite de la vilaine chute qu’il a subie le 14 décembre dernier.

En préparation pour l’épreuve du Dew Tour au Colorado, ABM, comme on le surnomme dans le monde du ski acrobatique, a raté l’atterrissage d’un saut. À court de rotation au moment de toucher le sol, son corps et surtout sa tête ont été violemment projetés vers l’arrière.

Le skieur québécois a été inconscient pendant une trentaine de secondes avant d’être évacué de la piste sur une civière.

« En parlant avec des spécialistes, ils disent que selon leurs récentes recherches, ç'a peut-être été une bonne chose de perdre conscience. Ton cerveau se protège », explique-t-il

Un repos forcé

Alex a souffert de maux de tête et il a dû remiser ses skis pendant trois semaines. Tout de même, l’athlète de Saint-Augustin-de-Desmaures croit avoir évité le pire.

Beaulieu-Marchand s’était déjà cogné la tête dans le passé, mais sa plus récente mésaventure l’a conscientisé sur l’importance de laisser au cerveau, le temps de guérir.

« J’espère pouvoir partager le message. Une commotion cérébrale, ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Quand tu ne te sens pas bien, ça peut être extrêmement dangereux. Être rétabli à 100%, c’est la seule chose à faire. »

Prêt pour les JO

Aujourd’hui, il se dit complètement rétabli de sa mésaventure et il retrouve lentement ses repères.

« Je rattrape le retard au niveau de la pratique, des manoeuvres. Je suis un peu à court de temps, mais je suis confiant. Je sais que je suis capable. »

Au terme des X-Games, Alex Beaulieu-Marchand prendra la direction de l’Asie où il représentera le pays pour une deuxième fois aux Jeux olympiques d’hiver.

En 2014, sa qualification in extremis et son manque d’expérience l’avaient pris de court. Il avait terminé au 12e rang de la compétition. Cette fois, il sera mieux outillé pour affronter l’aventure olympique.

« Je ne serai pas surpris par l’effet grandiose des Olympiques. Je sais vraiment à quoi m’attendre. Je veux faire une descente que je serai content de montrer au public et aux juges. »

Plus d'articles