Retour

Alex Harvey satisfait malgré une 25e position

Alex Harvey a pris le 25e rang de la première Coupe du monde de ski de fond, disputée à Ruka en Finlande. La victoire est allée au Norvégien Paal Golberg.

Le Suédois Calle Halfvarsson, qui a remporté la vague dans laquelle était Harvey, a terminé au deuxième rang. Un autre Norvégien, Johannes Hoesflot Klaebo, a décroché la médaille de bronze.

Pour revenir à Harvey, il se dit encouragé malgré sa position.

« C’est certain que de terminer 25e me laisse en reste, mais la concurrence à Kuusamo est toujours très relevée. Il n’y a pas de place à l’erreur et la différence est très mince pour accéder aux rondes suivantes. C’est très serré, » a dit Harvey.

Harvey a accédé aux vagues d’élimination en compagnie des 30 meilleurs de la qualification après avoir enregistré le 28e meilleur temps sur la piste de sprint de 1,4 km.

Sa journée s’est toutefois terminée rapidement après s’être retrouvé dans la vague quart de finale la plus rapide.

Il a traversé la ligne d’arrivée en cinquième position, décidée par photo-témoin pour départager les quatre athlètes qui se sont étirés à la ligne en espérant gagner leur place en demi-finale.

« Dans mon groupe, j’avais les médaillés d’or et d’argent. J’ai fini avec Goldberg avec la photo d’arrivée, mais il a eu le meilleur temps. Nous avions le groupe le plus rapide et il est passé au repêchage. Je suis quand même satisfait. J’ai bien skié, je me suis bien battu, mais il en manquait un peu pour passer en demi-finale », a relaté Harvey.

« L’objectif était de progresser aussi loin que possible dans les vagues, mais je crois que le positif à retenir est d’avoir pu accéder aux vagues, a-t-il continué. C’est une amélioration face à l’année dernière alors que je ne m’étais même pas qualifié. »

Six autres canadiens étaient inscrits à la première épreuve de la saison mais n’ont pu accéder aux éliminatoires.

Len Valjas (Toronto) s’est qualifié au 54e rang, Devon Kershaw (Sudbury, Ont.) 63e, Knute Johnsgaard (Whitehorse) a pris le 69e rang, Bob Thompson (Thunder Bay, Ont.) était 80e.

Jesse Cockney (Canmore, Alb.) a terminé en 83e place et Andy Shields (Thunder Bay, Ont.) en 91e position.

Du côté féminin, le Canada était représenté par deux de ses vedettes montantes qui en sont à leur première saison en Coupe du monde cette année.

Dahria Beatty (Whitehorse) a été la meilleure canadienne du sprint, se qualifiant au 50e rang.

L’athlète âgée de 22 ans avait impressionné la saison dernière lorsqu’elle avait enregistré une 15e place au sprint classique du Ski Tour Canada à Canmore en Alberta.

L’autre canadienne, Cendrine Browne âgée de 21 ans de Saint-Jérôme au Québec a pris le 62e rang.

« Je suis loin de m'être qualifiée! Je ne suis pas une sprinteuse, alors je prenais la course comme une préparation pour dimanche, a fait savoir Browne, âgée de 23 ans. J'ai donné mon maximum, mais les conditions étaient vraiment difficiles. Je n'avais aucune adhérence et j'ai perdu beaucoup de temps dans les montées. »

La jeune fondeuse garde en tête les éléments positifs de la situation.

« La glace est brisée pour la saison de la Coupe du monde et j'ai appris beaucoup. Je vais être meilleure la prochaine fois que je me retrouverai dans des conditions semblables! »

La Suédoise Stina Nilsson a repris la saison où elle avait laissé l’année dernière, sur la plus haute marche du podium.

Deux Norvégiennes se sont emparé des médailles d’argent et de bronze. Maiken Caspersen Falla en deuxième place et Heidi Weng en troisième.

La Coupe du monde se poursuit dimanche avec les épreuves féminine et masculine de 10km et 15km style classique.

Plus d'articles