Le circuit de la Coupe du monde de ski de fond est officiellement en pause jusqu'au mois de mars avec la tenue des Jeux olympiques. Alex Harvey s'envolera à Pyeongchang gonflé à bloc, lui qui a conclu l'épreuve du 15 km départ groupé de Seefeld sur la deuxième marche du podium, dimanche.

Dario Cologna a enlevé les honneurs sur la piste autrichienne grâce à un chrono de 31 min 37 s 9/10. Harvey (31:39,3), non loin derrière, a rallié la ligne d'arrivée avec un retard de 1,4 seconde sur le vainqueur suisse.

Un tandem norvégien, composé de Martin Johnsrud Sundby (31:40,8) et Didrik Tönseth (31:43,8), a talonné le fondeur canadien.

Il s'agit du même trio de fondeurs qui avait grimpé sur le podium final du Tour de ski 2017-2018. Cologna s'était imposé devant Sundby et Harvey, respectivement.

Fort de sa 2e place, Harvey n'avait pas terminé aussi près de la tête depuis la Coupe du monde de Québec, à la mi-mars 2017.

Arrivé en Autriche après un camp préparatoire de deux semaines en Italie, le Québécois voyait ce week-end de compétitions comme un moyen de vider ses réserves d’énergie avant une pause d’entraînement lundi et mardi.

C’est donc dans l’incertitude qu’il s’est présenté à sa course comme il l’avait mentionné samedi après sa 8e position au sprint style libre.

« Pour avoir notre pic de performance, il faut vraiment casser notre corps, se fatiguer au maximum. Et c’est comme ça que notre corps va surcompenser, il va absorber l’entraînement des dernières semaines.

« Ça me met en confiance. C’est sûr qu’en arrivant ici les attentes n’étaient pas très élevées. Tout le monde vient de terminer un gros bloc d’entraînement. C’est la même chose pour moi et c’était probablement le cas pour tous mes adversaires.

« On a utilisé cette fin de semaine pour vraiment boucler un bon camp d’entraînement. C’est pour ça que j’ai fait les deux compétitions. Mais un podium comme ça, c’est sûr qu’on le prend avec un très grand sourire!

Les Canadiens Devon Kershaw (32:04,4) et Graeme Killick (32:05,3) ont conclu aux 30e et 31e échelons, loin devant leurs compatriotes Len Valjas (33:31,0), Knute Johnsgaard (35:01,0), Bob Thompson (36:05,4) et Julien Locke (36:34,8), 58e, 82e, 87e et 92e.

L'Américaine Jessica Diggins (23:08,5) a devancé un quatuor norvégien formé de Heidi Weng (23:09,2), Ragnhild Haga (23:09,5), Ingvild Flugstad Östberg (23:17,2) et Marit Björgen (23:25,2) au 10 km départ groupé pour obtenir son premier sacre de la saison.

Les fondeuses unifoliées Emily Nishikawa (24:45,0), Cendrine Browne (24:45,1) et Dahria Beatty (25:07,4) ont abouti aux 35e, 37e et 45e rangs.

Plus d'articles