Alex Harvey a été éliminé dès les qualifications du sprint classique de 1,4 km à Ruka, en Finlande, première étape de la Coupe du monde de ski de fond.

Le fondeur québécois a fini 47e avec un chrono de 2 min 43 s 79/100. Il était à 11,17 secondes du temps de référence. Seuls les 30 premiers sur 115 participants passaient à la phase éliminatoire.

« J'étais surpris, parce que je me sentais quand même bien, à l'échauffement et pendant la course, a indiqué Harvey. Je ne suis pas jeté à terre, mais c'est décevant un peu. J'aurais voulu aborder la nouvelle saison avec un meilleur résultat que ça, c'est certain.

« Ici, c'est un sprint court. Tout se passe tellement vite que, si tu donnes une petite seconde ici et là, tu finis par ne pas te qualifier, fait-il remarquer. C'est ce qui est arrivé aujourd'hui. »

Harvey reconnaît qu'il lui manque un petit quelque chose en ce début de saison.

« C'est difficile de mettre le doigt sur ce qui n'a pas fonctionné, affirme-t-il. On dirait qu'en ce moment, il me manque un peu de vitesse, ma vitesse de pointe pour les épreuves courtes. »

Le Norvégien Sondre Turvoll Fossli l'a emporté avec un temps de 2:33,07. Il a devancé deux compatriotes, Eirik Brandsdal et Petter Northug.

Le meilleur Canadien a été Len Valjas, de Toronto, avec une 22e position (2:40,94). Mais il a été éliminé en quarts de finale.

« Je dois être content de mon résultat, a dit Valjas. J'ai eu tellement de blessures dans le passé. Là, je me sens bien, et j'ai pu rentrer dans les points grâce une bonne adhérence malgré la piste glacée. »

Les autres Canadiens en lice ont tous suivi la voie tracée par Harvey. Jesse Cockney a fini 65e (2:46,10), Devon Kershaw 88e (2:50,60), Ivan Babikov 96e (2:52,01), Michael Somppi 97e (2:52,29) et Graeme Killick 103e (2:57,18).

Chez les femmes, la victoire est allée à la Norvégienne Maiken Caspersen Falla. La championne olympique de la spécialité a battu sur le fil la Suédoise Stina Nilsson par 26 centièmes de seconde. La Norvégienne Haga Ragnhild a pris la 3e place à 1,08 s.

La seule Canadienne inscrite au sprint classique, Emily Nishikawa, a subi le même sort que Harvey. Elle a fini 58e sur 86 participantes et a été éliminée en phase qualificative.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine