Retour

Anacolor doit cesser ses activités, martèle la CAQ

Alors que le ministère de l'Environnement a délivré vendredi un nouvel avis de non-conformité à l'entreprise de peinture industrielle Anacolor, la Coalition avenir Québec (CAQ) presse le gouvernement de demander une injonction afin de forcer l'arrêt immédiat des opérations de l'usine du secteur de Cap-Rouge, à Québec.

« Anacolor est un mauvais citoyen corporatif qui, depuis des années, pollue l’environnement des citoyens de Cap-Rouge, déplore le député de la CAQ Éric Caire. De toute évidence, Anacolor est un citoyen de mauvaise foi. On parle ici de six avis de non-conformité, de 170 plaintes formulées contre cette compagnie qui ne bouge pas. »

En juillet dernier, le ministère de l’Environnement a sommé l’usine d’Anacolor de réduire les émanations polluantes de 90 % d’ici le 1er février 2017. Jugeant ces mesures abusives, l’entreprise de Cap-Rouge a entrepris un recours devant les tribunaux pour faire annuler cette décision.

Éric Caire déplore les longs délais judiciaires qui permettent à l’usine d’Anacolor de continuer de générer des émissions polluantes dans ce secteur résidentiel.

« Les citoyens se font dire que, pour au moins 15 mois, il n’y aura pas de dénouement dans cette situation-là qui est inacceptable », souligne Éric Caire.

La porte-parole du regroupement de citoyens du secteur, Stéphanie Houde, demande au ministère de l’Environnement d’installer des stations permanentes de mesure de l’air. « Depuis 2014, on ne sait pas ce qu’on respire, alors si on doit attendre encore plusieurs mois, est-ce qu’on peut au moins prendre de nouvelles mesures », dit-elle.

Le ministre de l’Environnement, David Heurtel, nous a répondu qu’Anacolor prenait ses propres mesures donc, finalement, notre gouvernement se fie sur l’entreprise elle-même pour fournir les échantillonnages d’air. Selon nous, c’est biaisé et pas du tout éthique.

Stéphanie Houde, porte-parole du regroupement de citoyens

Santé des enfants

Radio-Canada révélait samedi que la direction de Santé publique recommandait aux enfants du secteur de demeurer à l’intérieur des garderies et des écoles puisque les émanations produisent des odeurs de peinture trop fortes.

Le député Éric Caire parrainera une pétition qui sera déposée prochainement à l’Assemblée nationale. Quelque 1100 citoyens l’ont déjà signée.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ce husky n'arrête pas d'éternuer!





Rabais de la semaine