Retour

Anacolor : la Commission scolaire demande à la Santé publique de prendre la situation en main

La Commission scolaire des Découvreurs demande à la Santé publique de mesurer régulièrement les émanations de l'usine Anacolor au lieu le confier l'interprétation des odeurs au personnel de l'école Marguerite-D'Youville, située à quelques centaines de mètres de l'usine.

La Commission scolaire réagit ainsi à la directive de la Santé publique demandant au personnel de garder les élèves à l'intérieur lorsque les odeurs provenant de l'usine sont trop fortes.

« Quand la Santé publique nous a dit : "si jamais vous trouvez que ça sent mauvais, rentrez en dedans et fermez les fenêtres", on s’est dit que c’est pas à nous à jouer aux experts pour mesurer la dangerosité de l’air ambiant autour de l’école », soulève le président de la Commission scolaire, Alain Fortier.

À l’instar des citoyens et de la direction de l'école Marguerite-D'Youville, la Commission scolaire des Découvreurs s’interroge sur l’innocuité réelle de ces émanations.

M. Fortier demande à la Santé publique de mettre en place des outils pour mesurer elle-même plus précisément la toxicité des émanations et de confier l’interprétation des résultats à des experts.

« On a besoin de réponses claires pour qu’on puisse régler ce dossier et qu’on permette à tout le monde de faire apprendre dans un climat sain », fait valoir M. Fortier.

Jusqu’à maintenant, la direction de l’école n’a pas répertorié de cas de maux de tête en raison des émanations et le personnel n’a pas eu à garder les élèves à l’intérieur, mentionne M. Fortier. Il souligne que le personnel de l’école demeure néanmoins vigilant.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine