Retour

Anacolor satisfaite du dénouement du litige

Anacolor estime que l'entente conclue pour le déménagement de son usine de peinture dans un parc industriel de la Rive-Sud dénoue de manière favorable pour toutes les parties le litige qui durait depuis de nombreuses années.

« Tout le monde va être content et je pense qu’on en sort tous gagnants », commente le président d'Anacolor, Éric Nadeau.

Le gouvernement du Québec a annoncé jeudi un prêt 9 millions de dollars à Anacolor pour le déménagement et la construction d'une nouvelle usine sur un terrain qui sera confirmé ultérieurement.

Un prêt déterminant pour l’entreprise, affirme le président d’Anacolor.

« On n’avait pas nécessairement l’argent et les moyens pour faire un investissement de ce montant, les bâtiments, le terrain, l’équipement vont tourner autour de 9 millions alors seuls, c’était impensable pour la continuité de l’entreprise. »

Meilleure communication

Si la dispute perdurait depuis longtemps avec les citoyens du quartier incommodés par les odeurs de l’usine, Anacolor ne croit pas qu’il aurait été possible de procéder plus rapidement.

Éric Nadeau estime que la communication de part et d'autre a peut-être fait défaut à certains moments.

« On se sent très bien de la façon qu’on a agi, on a toujours été transparent, mais on pense que des fois, la communication n’a pas été adéquate de notre côté ou du côté des citoyens, c’est ça qu’on aurait dû plus travailler. »

Règlement des recours judiciaires

Éric Nadeau affirme par ailleurs que les recours judiciaires toujours en cours entre les citoyens et Anacolor sont aussi en voie d’être réglés.

« Nous, ce qu’on fait, on va donner une somme d’argent aux gens du Vieux-Cap-Rouge pour démontrer qu’on a toujours été un bon citoyen corporatif, mais en principe, toutes les poursuites avec les citoyens et le gouvernement devraient être réglées dans les prochains jours. »

Les activités de l’usine à Cap-Rouge cesseront d’ici octobre 2019. La Ville de Québec va racheter le terrain de Cap-Rouge où se trouve actuellement l’usine pour donner au site une vocation autre qu'industrielle.

Plus d'articles