Huit mois après son retour en ondes, André Arthur perd son micro à CHOI Radio X. L'animateur a annoncé à ses auditeurs à la fin de son émission, vendredi midi, qu'il « sacre son camp ». La direction a décidé de se départir de son animateur vedette pour « un ensemble de facteurs », mais le divorce s'est fait « dans l'harmonie ».

Après Jeff Fillion, qui a été congédié par Bell Média la semaine dernière, c'est donc le deuxième animateur controversé à quitter les ondes de la radio de Québec.

André Arthur, 72 ans, a fait ses adieux à ses auditeurs vendredi avec « une grande tristesse », annonçant que ce départ marque la fin de sa carrière en radio.

« Quand les dirigeants de la station m'ont informé de leur intention de mettre un terme à ma participation, j'ai rouspété un peu, j'ai supplié un peu, puis j'ai admis que c'est parfaitement leur droit. Ce n'est pas la première fois que je perds une job en radio, mais c'est la dernière fois », a-t-il affirmé à la fin de son émission, qui avait été enregistrée un peu avant sa diffusion, comme à l'habitude.

La direction avait annoncé sur sa page Facebook juste avant le début d'Arthur le midi qu'il s'agissait de la dernière collaboration de l'animateur. 

Un « ensemble de facteurs »

Selon les informations obtenues par Radio-Canada, des commentaires d'André Arthur à la suite de la mort de Jean Lapierre auraient été l'un des éléments qui ont mené à son renvoi.

Le directeur général de CHOI Radio X, Philippe Lefevbre, soutient cependant que c'est « un ensemble de facteurs » qui ont conduit au congédiement. « Il comprend la raison pour laquelle on prend cette décision », affirme-t-il.

Le patron de la station dit avoir confirmé mardi à André Arthur qu'il mettait fin à leur entente, lui laissant l'occasion de terminer la semaine et de saluer ses auditeurs.

« Ça s'est fait avec beaucoup d'émotions, dans l'harmonie, on s'est serré la main », relate-t-il. 

Les cotes d'écoute ne sont pas en cause. Selon les derniers sondages Numéris, Arthur le midi récoltait plus 27 000 auditeurs au quart d'heure entre 11 h 30 et 12 h, devant Normandeau-Duhaime, au FM 93.

Selon Phillippe Lefevbre, CHOI Radio X, propriété de RNC Média, n'avait pas de contrat à durée déterminée avec l'animateur, mais « une entente sans durée ».

Le chargé de cours au Département de communication de l'Université Laval, Daniel Giroux, estime que les congédiements d'André Arthur et de Jeff Fillion montrent que les propriétaires de stations de radio sont de plus en plus sur leurs gardes pour éviter les dérapages.

« Ce qui se raconte à la radio à Québec va circuler maintenant à l'échelle du Québec et pourrait nuire à l'image de marque des stations de radio de Québec et à l'entourage, aux autres émissions », souligne M. Giroux.

La direction avait pris certaines précautions en embauchant le controversé animateur l'été dernier, comme l'enregistrement de sa capsule quotidienne avant sa diffusion. Aucune poursuite n'a été déposée contre André Arthur depuis qu'il a pris le micro de CHOI Radio X.

À compter de lundi, les émissions de Roby Moreault et de Richard Martineau seront prolongées afin de combler la case horaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine