Le hockeyeur néo-écossais Andrew Coxhead a enfilé le chandail des Remparts vendredi matin, confirmant du même coup qu'il jouera à Québec l'an prochain.

Un texte de Jean-Philippe Martin

Flanqué de l'entraîneur Philippe Boucher et du président de l'équipe, Jacques Tanguay, le premier choix des Remparts en 2016 a été présenté aux médias.

Le talentueux hockeyeur n'avait pas revêtu les couleurs de la formation québécoise à la suite de sa sélection le 4 juin à Charlottetown, à l'Île-du-Prince-Édouard. La raison est simple: Andrew Coxhead n'était pas présent quand les Remparts ont prononcé son nom.

Ce dernier avait mentionné son intention de poursuivre son développement dans le système américain, avec l'équipe de Salisbury.

Classé 5e meilleur espoir du repêchage, l'attaquant était toujours disponible au 14e rang. Les Remparts ont procédé à une transaction pour s'offrir le droit de le sélectionner.

Philippe Boucher est catégorique: il n'y avait pas d'entente entre les Remparts et le clan Coxhead avant le repêchage. Ils ont dû convaincre Andrew et son entourage de choisir Québec une fois la sélection complétée.

« C'est un risque calculé. On a des atouts à Québec quand même majeurs. On pense qu'avec l'école en anglais, la situation de l'équipe qui nous permet d'offrir beaucoup de temps de glace à un jeune de sa trempe, ça a joué en notre faveur », soutient Boucher.

Les Coxhead ont suivi le repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec de leur domicile de Fall River, au nord de Halifax. Andrew raconte que sa famille et lui ont ressenti beaucoup d'excitation lorsqu'ils ont su que les Remparts l'avaient choisi.

« C'est un endroit merveilleux! Nous avions déjà en tête l'idée de venir à Québec, dans l'éventualité où j'étais choisi par les Remparts. Nous étions très heureux », affirme-t-il en anglais.

La qualité de l'organisation et de l'éducation, la ville et les partisans ont influencé la décision du joueur et de ses proches.

Philippe Boucher n'aime pas qu'on accuse le joueur d'avoir joué de stratégie en ne présentant pas le jour du repêchage pour décourager des équipes de le choisir et ainsi s'assurer de jouer pour l'équipe de son choix.

« C'est un joueur qui avait des options et qui a gardé ses options ouvertes. Je ne pense pas qu'on puisse blâmer le joueur et sa famille pour ça. Il y avait sûrement une raison pour laquelle il n'était pas au repêchage. Nous, ce qu'on avait comme indication, c'est que si on le repêchait, il avait une ouverture à nous parler. »

Coxhead se présentera donc au camp d'entraînement des Remparts au mois d'août. Il dit avoir bien hâte de jouer au Centre Vidéotron.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine