Retour

Anne Guérette affrontera Régis Labeaume en 2017

Les membres de Démocratie Québec ont arrêté leur choix sur Anne Guérette pour affronter Régis Labeaume aux élections municipales de novembre 2017. La conseillère du district Cap-aux-Diamants l'a emporté face à François Marchand, dimanche, au terme d'une course à la direction qui a duré 36 jours.

L’architecte de formation, élue au conseil municipal pour la première fois en 2007, l'a emporté avec 53 % des voix. Au total, 761 membres de Démocratie Québec ont déposé leur bulletin dans l'urne.

« Dès demain, gros travail à l’hôtel de ville. On entre dans la période de budget », a-t-elle commenté à la suite de sa victoire. Déjà, elle dit avoir hâte d'aller « sur le terrain » pour rencontrer les citoyens et « raffiner le programme » de son parti en vue de la prochaine élection.

Elle a souligné l'apport de son adversaire qui, à son avis, a contribué à donner un erre d'aller à la campagne. « M. Marchand a fait un travail extraordinaire. C’est sûr que c’est grâce à sa présence si cette course a été aussi dynamique. »

Tout au long de sa campagne, Anne Guérette a notamment cherché à se positionner comme un porte-voix pour les citoyens, par opposition à Régis Labeaume qu’elle juge trop empressé dans certains dossiers comme le SRB. Sur ce projet particulier, elle ne se dit ni pour, ni contre, mais veut mettre la pédale douce, le temps de l’analyser de fond en comble.

Anne Guérette a d’ailleurs dû se défendre d’être évasive dans certains dossiers durant la course. La conseillère estime que des sujets comme le SRB, le troisième lien Québec-Lévis ou l’élargissement de l’autoroute laurentienne ne peuvent pas être traités en silos.

Elle a aussi exploité des révélations au sujet de François Marchand, laissant planer le doute sur les allégeances politiques de ce dernier. En milieu de campagne, l'avocat a dû s'expliquer au sujet d'une rencontre à laquelle il a participé en juillet avec le chef de cabinet de Régis Labeaume.

Deux semaines plus tard, il essuyait aussi des critiques concernant deux dons effectués par son adversaire à Équipe Labeaume en 2012 et 2014.

Marchand reste membre

Malgré sa défaite, François Marchand a confirmé qu'il resterait membre de Démocratie Québec. Il a cependant à nouveau écarté la possibilité d'être sur la ligne de départ pour briguer un poste de conseiller lors des prochaines élections.

Il se dit fier de sa campagne, mais admet qu'Anne Guérette, déjà conseillère, partait avec une longueur d'avance. « Je suis parti un peu tard. Le temps nous a fait défaut. »

Moins d'un an pour convaincre

Anne Guérette prendra maintenant le témoin des mains d'Yvon Bussières pour se retrouver à la tête de son parti. Du coup, elle deviendra aussi chef de l'opposition à l'hôtel de ville, où elle donnera la réplique à Régis Labeaume.

Au cours des 11 prochains mois, l'élue tentera de convaincre les citoyens qu'elle est l'alternative à Régis Labeaume pour prendre les rênes de Québec. L'un de ses défis sera de rejoindre les banlieues, puisque les trois élus de sa formation politique se trouvent près du centre de la ville.

Les militants de Démocratie Québec ont été nombreux à se rendre au Patro Roc-Amadour, dans Limoilou. Au total, 1100 membres disposaient droit de vote; environ 70 % d'entre eux l'ont exercé.

Plus de détails à venir.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une bulle gèle sous nos yeux





Concours!



Rabais de la semaine