Retour

Anne Guérette en route vers la course à la direction de Démocratie Québec

La conseillère municipale Anne Guérette s'active déjà en vue de la course à la direction de Démocratie Québec qui sera lancée cet automne. Radio-Canada a appris que l'élue du district Cap-aux-Diamants a franchi une première étape auprès du Directeur général des élections, confirmant son intention de briguer la chefferie du parti.

D'après les informations de Nicolas Vigneault

« L'intention est là, l'intention est réelle. Je continue mon chemin vers la chefferie en espérant représenter Démocratie Québec à l'élection générale de 2017 », a affirmé la conseillère municipale à Radio-Canada.

Anne Guérette a déjà commencé à contacter des membres du parti qu'elle a fondé en 2012 afin de chercher des appuis.

Puisque le travail de terrain est déjà amorcé, Anne Guérette a dû enregistrer la semaine dernière auprès du Directeur général des élections le nom de son représentant financier, comme le stipule la loi.

Pour celle qui n'a jamais caché son intérêt pour la direction de Démocratie Québec, ce nouveau défi représente « l'aboutissement de 15 ans d'engagement ». L'architecte s'est fait élire pour la première fois comme conseillère indépendante en 2007, après « 5 ans comme citoyenne engagée ».

Elle veut vendre l'idée d'une plus grande « ouverture » et « transparence » de l'administration municipale. « En ce moment, il y a un maire qui est très fort, qui est trop fort. Il n'y a pas assez d'équilibre des forces. Il y a de l'opacité, des décisions unilatérales », plaide-t-elle.

Elle ne portera pas le flambeau d'une éventuelle candidature olympique. « Je ne pense pas que ce soit la priorité de courir après des projets de milliards de dollars. »

Vers d'autres candidatures

Anne Guérette est la première aspirante candidate à afficher clairement ses couleurs, alors que la période de mise en candidature n'aura lieu qu'à l'automne, du 19 septembre au 27 octobre.

La direction du parti ne se cache pas sa volonté d'attirer le plus de candidats possibles. Il dit travailler à « une liste de prospects ».

« On vend ce qu'on va offrir. Qu'est-ce que le parti peut leur offrir? Faut toujours qu'on s'assure que la mariée soit intéressante. Alors on arrive et on présente l'organisation qui sera derrière l'organisation de cette campagne électorale de 2017 », dit le président de Démocratie Québec, Denis L'Anglais.

En janvier, le chef de l'opposition Paul Shoiry n'a pas écarté la possibilité de briguer lui aussi la direction de son parti, mais il n'a pas confirmé ses intentions jusqu'ici.

Le prochain chef de Démocratie Québec sera élu le 3 décembre, soit un peu moins d'un an avant la prochaine élection municipale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine