Le don d'organes a atteint un record au Québec en 2015. Quelque 172 donneurs décédés ont permis à 549 personnes de bénéficier d'une transplantation réduisant ainsi la liste d'attente à son plus bas niveau en 10 ans.

C'est une augmentation de 12 % du nombre de donneurs décédés par rapport à 2014, indique Transplant Québec, qui coordonne le processus des dons d'organes.

La liste des personnes en attente d'une transplantation diminue ainsi pour une quatrième année. Le nombre de personnes en attente au Québec est passé de 993 en 2014 à 856 en 2015.

Transplant Québec attribue cette performance à plusieurs facteurs, dont le travail des professionnels de la santé pour identifier les donneurs potentiels.

« Est-ce qu'il y a eu plus de donneurs d'organes potentiels? Faudrait voir, mais à tout le moins, ils ont été identifiés par les professionnels de la santé », souligne Sylvain Lavigne, chef adjoint des services cliniques à Transplant Québec.

Liste d'attente encore longue

Même si la liste des personnes en attente d'une transplantation diminue, les délais pour recevoir un organe demeurent encore longs. Il faut compter deux ans d'attente pour une greffe de pancréas, l'organe le plus rare.

« C'est une bonne nouvelle pour ceux qui voient le nombre de personnes diminuer sur la liste d'attente, leur tour devrait arriver plus rapidement. Mais ça reste qu'il y a un temps d'attente qui diffère d'un organe à l'autre, et qui est quand même assez important », explique Sylvain Lavigne.

Dans la région de la Capitale-Nationale, 37 personnes ont reçu un don d'organes l'an dernier. Une soixantaine de patients attendent toujours leur tour, dont plus de la moitié pour un rein.

Transplant Québec rappelle l'importance de faire connaître ses volontés à ses proches avant son décès. Selon l'organisme, 26 % des familles refusent le don d'organes après le décès.

L'organisme souligne que plus d'un tiers des Québécois sont inscrits dans un des registres de consentement de don d'organes.

Plus d'articles

Commentaires