L'Allemande Annika Beck, 57e joueuse mondiale, a créé une certaine surprise pour obtenir samedi sa place en finale de la Coupe Banque Nationale de Québec, disputée au Peps de l'Université Laval. 

C'est que la joueuse de 21 ans, qui est tête de série no 5, a réussi à vaincre  après plus d'une heure et 42 minutes d'efforts la Croate Mirjana Lucic-Baroni, tête de série no 2 et championne en titre.

Beck l'a emporté en trois manches de 6-2, 2-6 et 6-4.

Jelena Ostapenko y sera aussi

Avant elle, Jelena Ostapenko s'était offert le même privilège. La Lettonne, classée 101e du monde, a éliminé la Britannique Naomi Broady en deux manches de 6-4 et 6-2.

Âgée de 18 ans, Ostapenko disputera sa quatrième finale de l'année, mais la première dans un tournoi WTA. Elle est d'ores et déjà assurée de faire son entrée dans le top 100 lors de la publication du prochain classement lundi.

Sur le circuit ITF, elle s'est déjà imposée cette saison à Saint-Pétersbourg en février et a été finaliste à Quanzhou (Chine) en mars et à Sobota (Pologne) en juillet.

La joueuse de Riga, championne junior de Wimbledon en 2014, a créé la surprise cet été dans le tournoi britannique en éliminant au premier tour l'Espagnole Carla Suarez Navarro, alors 9e raquette mondiale.

Plus d'articles

Commentaires