Le joueur de hockey Antoine Vermette se dit surpris que son contrat ait été racheté par les Coyotes de l'Arizona, mettant fin à son affiliation professionnelle avec l'équipe.

« Je ne m'attendais pas à ça honnêtement, le 1er août, me lever et avoir cette nouvelle... », a lancé le joueur originaire de Saint-Agapit, qui était de passage à Québec mardi.

Vermette savait toutefois que son contrat serait le dernier avec la formation. Le virage jeunesse de l'organisation lui laissait croire qu'il changerait un jour d'équipe, mais peut-être pas aussi rapidement.

« Les joueurs prometteurs sont des joueurs de centre, alors c'est sûr qu'en jouant au centre ça devient plus contraignant », a-t-il laissé entendre.

Malgré tout, le nouveau joueur autonome de 34 ans se dit positif quant à la suite des choses. « Je ne suis pas inquiet, je vis bien ça. Mon agent me dit qu'il y a déjà beaucoup d'équipes qui se manifestent. »

Il ne laisse planer toutefois aucun détail sur les organisations qui ont contacté son agent, se contentant de dire qu'il « fait confiance à l'avenir ».

Devant la question répétée des journalistes sur des négociations avec le Canadien, le joueur affirme qu'il aimerait bien jouer un jour à Montréal. « Pour moi, ce n'est pas quelque chose que je refuserais, loin de là. »

Vermette était de passage à Québec pour la conférence de presse de lancement du tournoi Boot Camp de Québec.

Du 12 au 14 août, une cinquantaine de joueurs professionnels s'affronteront sur la glace du Complexe sportif de Sainte-Foy.

Vermette, David Desharnais, Mark Barberio, Jonathan Marchessault et Cédrick Desjardins étaient présents lors de l'annonce.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine