Retour

Appellation réservée pour le maïs sucré de Neuville

Le maïs sucré de Neuville bénéficie maintenant d'une appellation réservée reconnue qui garantit au consommateur l'authenticité de sa provenance.

Québec en a fait l’annonce lundi. Le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV) accorde la reconnaissance Indication géographique protégée IGP-Maïs sucré de Neuville.

Les dénominations Maïs de Neuville, Blé d’Inde de Neuville et la traduction anglaise Neuville sweet corn sont également reconnues.

La certification sera illustrée par un logo arborant le sigle IGP.

Isabelle Béland, productrice et secrétaire-trésorière de l’Association des producteurs de maïs sucré de Neuville, souligne que les consommateurs pourront ainsi s'assurer qu'ils achètent du maïs de Neuville.

« Ils vont pouvoir demander à voir le logo et s’ils ne sont pas certains que ça vient vraiment de Neuville, ils vont pouvoir faire une plainte au CARTV pour que les inspecteurs aillent vérifier et si c’est pas du vrai maïs de Neuville, ils [les vendeurs] vont vivre avec une conséquence qui est l’amende. »

Pratiques à respecter

Pour pouvoir obtenir la certification, les producteurs de Neuville devront respecter certaines pratiques, dont celle de vendre le maïs frais cueilli à point, dit Mme Béland.

« Ce qui est nécessaire, c’est de produire tout son maïs à Neuville, ne pas utiliser de semence OGM et respecter le cahier de charge IGP […] on vend du maïs frais, on le cueille à point », dit-elle.

L’Association des producteurs de maïs sucré de Neuville avait déposé en 2014 une demande auprès du CARTV dans l’espoir d’obtenir cette reconnaissance. Les memebres souhaitaient une identification visuelle pour éviter l'usurpation du produit.

Le maïs de Neuville vendu principalement dans les régions de Portneuf et de Québec est le produit phare du petit village historique à l'ouest de Québec.

Plus d'articles

Commentaires