Retour

Appui de la FTQ au NPD à Québec: « Gênant et honteux », selon Gérard Deltell

Le candidat du Parti conservateur dans la circonscription de Louis-Saint-Laurent, Gérard Deltell, croit que le NPD place l'intérêt des syndicats avant celui des citoyens en acceptant l'appui de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ).

De passage dans la Capitale-Nationale mercredi, le secrétaire général de la FTQ, Serge Cadieux, a confirmé que le puissant syndicat donnerait son appui à cinq candidats de la région de Québec.

Il s'agit de Raymond Côté dans Beauport - Limoilou, Anne-Marie Day dans Charlesbourg - Haute-Saint-Charles, Daniel Caron dans Louis-Saint-Laurent, Denis Blanchette dans Louis-Hébert et Élaine Michaud dans Portneuf - Jacques-Cartier.

Pour Gérard Deltell, le NPD devrait garder ses distances des groupes d'intérêts comme les syndicats, en pleine campagne électorale.

« Ça veut dire que quand viendra le temps de prendre des décisions, ils vont d'abord et avant tout penser à leurs collaborateurs de la FTQ plutôt que de penser aux citoyens du Québec et du Canada », soutient Gérard Deltell. 

Le NPD garde le cap

Selon Daniel Caron, adversaire néo-démocrate de M. Deltell au prochain scrutin, le candidat-vedette des conservateurs n'a pas encore digéré la présence de l'ex-député caquiste Jacques Duchesneau à un rassemblement du NPD cette semaine.

« M. Deltell semble déstabilisé par le fait que le NPD reçoive des appuis tant de la part des travailleurs que de son ancien collègue, Jacques Duchesneau », dit-il.

« Nous ne nous laisserons pas distraire par ces attaques et nous continuerons d'offrir aux Québécois un changement basé sur l'optimisme et l'espoir qu'ensemble, on peut se donner un gouvernement qui nous ressemble et qui nous rassemble », a-t-il conclu.

Plus d'articles

Commentaires