Retour

Après une année exceptionnelle, Auger-Aliassime se tourne vers l’avenir

C'est une saison extraordinaire qui se termine pour Félix Auger-Aliassime. Après avoir remporté les Internationaux des États-Unis chez les juniors, le tennisman de 16 ans a fait le saut chez les professionnels et a remporté son premier tournoi Futures à Birmingham, en Alabama. Malgré les succès, il souhaite prendre les bouchées une à une.

« Il ne faut pas s’asseoir sur ses lauriers et se dire que tout va bien aller, affirme le joueur originaire de L’Ancienne-Lorette. On n’est pas dans un film. Il faut continuer à travailler et il ne faut pas se prendre la tête avec les victoires et les titres. »

De passage à Québec pour les fêtes, Félix Auger-Aliassime a rencontré la presse mercredi au Club Avantage Multisports, là où il a passé une bonne partie de sa jeunesse à s’entraîner. À la maison, il trouve la quiétude qui lui permet de « garder la tête froide ».

« Je pense que de revenir un peu aux sources, c’est toujours bien. Quand on parle d’une carrière, c’est long, donc je pense que c’est important de garder un équilibre », confie-t-il.

Félix Auger-Aliassime ajoute que l’attention médiatique qu’il reçoit désormais a nécessité des ajustements, et pour cause : en un an, il est passé de jeune joueur prometteur à finaliste du tournoi junior de Roland-Garros, vainqueur des Internationaux juniors des États-Unis et détenteur d’un titre chez les professionnels.

Lui-même admet que c’était au-delà de ses espérances. « Je pense que j’ai dépassé grandement mes objectifs cette année. Donc, c’est un grand step pour moi et c’était une belle façon de me montrer que mes efforts ont payé. »

J’ai atteint un niveau de base qui va me permettre de continuer à avancer.

Félix Auger-Aliassime

Même si l’ascension a été fulgurante et que tous les espoirs sont permis, le tennisman ne tient rien pour acquis.

Étape par étape

Son entourage et lui ont décidé qu’il ne jouerait plus de tournois juniors. Sa progression sera néanmoins contrôlée chez les professionnels. Il figure actuellement au 613e rang mondial.

Dès janvier, il disputera une série de tournois Futures, soit les tournois d’entrée chez les professionnels dotés de bourses de 10 000 $ et plus.

Si les choses vont bien, il passera alors aux tournois Challengers, dotés de bourses de 40 000 $ et plus. Son objectif serait d’atteindre ce niveau le plus tôt possible au cours de l'année 2017 et peut-être d’y décrocher un titre.

Il faut être patient. J’aimerais ça que ça aille vite, me ramasser très tôt dans des tournois ATP, mais si ça ne va pas de cette façon-là, il faudra s’ajuster. C’est vraiment d’être patient et d’y aller étape par étape.

Félix Auger-Aliassime

Continuer l’école

Malgré tout l’accent mis sur sa carrière professionnelle, le jeune homme n’est pas sans savoir qu’une blessure est vite arrivée. Il souhaite donc d’abord et avant tout rester en santé.

Actuellement en cinquième secondaire, le tennisman ne compte pas ménager les efforts dans ses études non plus.

Le fait que je continue mon parcours scolaire, ça m’aide à garder la tête froide. Ça me donne d’autres options, aussi. Ça enlève beaucoup de pression sur mon jeu, sur mon tennis.

Félix Auger-Aliassime

À 16 ans déjà, il est perçu comme l’exemple à suivre par plusieurs jeunes qui s’entraînent au Club Avantage Multisports. Une autre responsabilité qu’il admet ne pas prendre à la légère.

« J’essaie de donner la meilleure image possible. Si j’arrive à inspirer les jeunes à rêver et à croire que c’est possible d’y arriver, je pense que ce serait une bonne chose. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine