Retour

Attentat à Québec : 2 blessés encore dans un état critique

La survie des cinq blessés graves à la suite de l'attentat survenu dimanche au Centre culturel islamique de Québec est assurée, selon le CHU de Québec. Toutefois, deux des patients sont dans un état plus critique.

Le Dr Julien Clément, chef du Service de traumatologie au CHU, a fait le point ce matin sur l’état de santé des blessés.

Un des cinq blessés graves a déjà obtenu son congé de l’hôpital, a-t-il mentionné. Les quatre autres sont toujours hospitalisés à l'Hôpital de l'Enfant-Jésus. Deux d'entre eux poursuivent leur convalescence, avec une « évolution tout à fait favorable » et devraient recevoir leur congé de l’hôpital rapidement.

Deux autres blessés nécessitent cependant toujours des soins importants. Il s'agit de deux hommes dans la trentaine ou le début de la quarantaine qui ont été atteints par des balles à l’abdomen et aux membres et ont subi des fractures importantes. Le pronostic à court terme est toutefois bon, fait savoir le Dr Clément.

« Je m’attends à leur survie et cette appréciation date de dimanche soir, en 2 h de leur arrivée à l’hôpital, le contrôle de l’hémorragie a été fait. Ce qui reste à déterminer, c’est les conséquences à long terme », a-t-il précisé.

Le Dr Clément ne peut dire pour le moment si les deux patients conserveront des séquelles à long terme.

Un des deux patients a subi une opération ce matin en suivi aux interventions pour traiter des blessures abdominales. Le deuxième patient pourrait également subir une opération aujourd'hui.

En tout, 20 personnes avaient au départ été admises dans les urgences du CHU après la fusillade.

Soutien psychosocial

Des personnes nécessitent par ailleurs du soutien psychosocial.

Depuis dimanche, le centre d’assistance mis sur pied à l’Hôpital Jeffery Hale pour les proches des victimes a apporté de l’aide à une trentaine de personnes, a pour sa part mentionné Josée Martel, directrice adjointe au service psychosocial du CHU.

« On était autour de six familles hier, et les appels téléphoniques, en plus d’interventions qu’on a faites directement à domicile, donc on est allés chercher au moins 15 à 20 familles qui étaient touchées directement », a-t-elle précisé.

Des intervenants ont aussi été dépêchés dans les écoles touchées de près par le drame, notamment à l’École de l’Excellence, une école musulmane dans le quartier Montcalm.

Les personnes qui veulent obtenir du soutien ou être référées à une ressource peuvent également joindre un intervenant en composant le 811.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine