Retour

Attentat à Québec : deux hommes toujours hospitalisés

Deux blessés de la fusillade du 29 janvier reposent toujours dans un état critique à l'Hôpital de l'Enfant-Jésus, où ils sont hospitalisés. Le CHU de Québec-Université Laval a dressé ce matin un nouveau bilan des blessés de la fusillade.

Les deux blessés Saïd El-Amari et Aymen Derbali demeurent aux soins intensifs. Selon un membre de la famille de Saïd El-Amari, ce dernier repose toujours dans état critique, mais a quelques moments d’éveil.

Saïd El-Amari, chauffeur de taxi à Québec, d’origine marocaine, a été blessé au ventre lors de la fusillade à la grande mosquée de Québec. Il est père de quatre enfants.

Aymen Derbali quant à lui, un consultant informatique d’origine tunisienne qui travaille pour la boîte Nexus, repose toujours dans un coma artificiel.

L’homme a reçu cinq balles, dont une au cou. Des membres de sa famille sont arrivés de Tunisie pour soutenir son épouse. Il est père de trois enfants.

Les trois autres blessés graves qui ont aussi été hospitalisés ont tous reçu leur congé de l’hôpital. Mohamed Khabar, notamment, barbier et propriétaire du salon Les Amis, situé chemin Sainte-Foy, a pu quitter l’hôpital lundi.

L’homme originaire du Maroc et son épouse viennent d'avoir un bébé. Mohamed Khabar a été blessé à la jambe droite dans l’attentat qui a fait six morts et cinq blessés graves.

Plus d'articles