Retour

Attentat de Québec : l’état de santé des blessés s’améliore

Saïd El-Amari et Aymen Derbali, les deux blessés de la fusillade du 29 janvier qui sont toujours hospitalisés aux soins intensifs, prendraient du mieux.

Le Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) a publié sur sa page Facebook une mise à jour de leur état de santé mercredi soir. Le message précise que Saïd El-Amari, un chauffeur de taxi d’origine marocaine, « est en amélioration continue ».

« Il commence à reconnaître les siens et essaye de leur parler. Il fait occasionnellement un peu de fièvre, mais cela ne semble pas inquiétant », écrit le CCIQ.

Saïd El-Amari a été blessé au ventre lors de l’attentat survenu à la grande mosquée de Québec. Il est père de quatre enfants.

Un blessé toujours dans le coma

Aymen Derbali, qui a été plongé dans un coma artificiel, a quant à lui subi avec succès une opération mardi, rapporte le CCIQ. Alors qu’il faisait « un peu de fièvre à l’occasion », sa température serait stable depuis l’intervention.

« Les médecins continuent les interventions planifiées et essayeront la semaine prochaine inchaa Allah de le sortir du coma pour voir sa réaction et juger de la suite », précise la note du Centre culturel islamique.

Aymen Derbali, un consultant en informatique originaire de la Tunisie, a reçu cinq balles le soir du 29 janvier, dont une au cou. Il est père de trois enfants.

Les trois autres blessés graves ont reçu leur congé de l’hôpital en début de semaine et la semaine dernière.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine