Retour

Attentat de Québec : « Nous n’acceptons pas cette haine » - Justin Trudeau

Les messages d'amour, d'espoir et de solidarité ont retenti lundi soir lors d'une veillée à la chandelle organisée à Québec en hommage aux victimes de l'attentat meurtrier survenu dimanche au Centre culturel islamique.

Un texte de Louis Gagné

Plusieurs personnalités politiques étaient présentes, dont le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, qui a dénoncé sans ménagement « la haine et la violence » à l’origine de cette attaque.

« Nous sommes ici ce soir pour démontrer que nous n’acceptons pas cette haine, a lancé M. Trudeau à la foule. Hier soir, la communauté de Québec a vécu une expérience qu’aucune communauté ne devrait jamais avoir à vivre. Un acte de cruauté et de violence indescriptible perpétré envers des gens rassemblés dans l’amitié et la foi. »

À tous ceux qui connaissaient et aimaient les victimes, nous sommes à vos côtés, nous vous aimons et vous appuyons.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

En plus du premier ministre canadien, Justin Trudeau, tous les chefs des partis fédéraux représentés à la Chambre des communes étaient présents à la veillée à la chandelle, qui se tenait devant l’ancienne église Notre-Dame-de-Foy, située tout près de la mosquée où six personnes ont perdu la vie sous les balles d’un tireur dimanche soir.

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et les chefs des principaux partis à l’Assemblée nationale étaient présents, tout comme le maire de Québec, Régis Labeaume, et son homologue de Lévis, Gilles Lehouillier.

« Montrer au monde ce qu'on a de meilleur »

Philippe Couillard a invité les Québécois à dire « clairement et fermement non à la violence, au rejet et à la haine ». Le chef libéral a ajouté qu’il fallait apprendre à « trouver les mots et les gestes qui accueillent ».

Le monde nous regarde. On va leur montrer ensemble qui nous sommes. On va leur montrer ensemble ce qu’on a de meilleur.

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

De son côté, le maire Régis Labeaume a indiqué que les citoyens de Québec vivraient « ce deuil avec nos concitoyens ». Il a insisté sur l’importante de ne pas laisser l’attentat changer « ce qui est fondamentalement bon à Québec ».

« Espérons peut-être qu’une des conséquences sera de rejeter, par exemple, ceux et celles qui s’enrichissent avec la haine », a déclaré Régis Labeaume.

Des représentants du Centre culturel islamique de Québec et du diocèse de Québec participaient également à la veillée.

La commémoration a commencé à 18 h avec la lecture à voix haute des noms des six victimes de l’attentat. Une minute de silence a par la suite été observée à leur mémoire.

Marche silencieuse

À l’issue des discours des principaux dignitaires, les participants à la soirée hommage étaient invités à une marche commémorative silencieuse. Le cortège a emprunté la rue Chanoine-Martin jusqu’au chemin Sainte-Foy, pour ensuite se rendre devant le Centre culturel islamique de Québec.

Les dignitaires y ont déposé des fleurs en hommage aux victimes de la tragédie. La marche s’est poursuivie sur la route de l’Église jusqu’à la rue Toussaint-Dussault, pour revenir dans le stationnement du 820, rue du Chanoine-Martin, où s’est tenu le rassemblement final.

Les organisateurs de l’événement avaient invité les citoyens à venir se recueillir sur les lieux de la tragédie en apportant des chandelles, des messages de sympathie et des illustrations pour témoigner leur soutien à l’égard des victimes.

Cinq mille personnes étaient attendues à l’événement, qui s’est déroulé sous haute surveillance policière.

Le Réseau de transport de la Capitale avait invité ses usagers à emprunter le parcours Métrobus 807 jusqu’au centre commercial Plaza Laval, qui est situé à quelques minutes de marche.

La Ville avait pour sa part conseillé aux citoyens qui souhaitaient se rendre à la veillée en automobile à utiliser gratuitement le stationnement du Centre sportif de Sainte-Foy, situé au 930, avenue Roland-Beaudin. Le stationnement était également gratuit dans plusieurs rues avoisinantes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine